Critique de film

The Lesson

"The Lesson"
affiche du film
  • Genre : Horreur, Thriller
  • Année de production : 2015
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Pays d'origine : Angleterre
  • Durée : 1h37
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses :

Deux délinquants reçoivent une leçon qu'ils n'oublieront jamais quand l'enseignant après son cours décide de les enlever...

Les critiques à propos de ce film

Critique de The Lesson - Le plus beau métier du monde
Par : Quentin Meignant


Actrice anglaise bien connue, notamment depuis sa participation sous les traits de Janina au Pianiste de Roman Polanski, Ruth Platt s’échine depuis quelques années à se diversifier et à devenir cinéaste à part entière. Après deux essais courts plutôt passés inaperçus, elle a décidé de passer au long avec un premier effort, The Lesson, encensé par la critique américaine et anglaise et programmé lors du BIFFF 2016. Le film suit Mr. Gale, un enseignant qui a toutes les peines du monde à exercer son métier tant les petites frappes face à lui se plaisent à lui jouer de vilains tours. Une dégradation de voiture plus tard, le professeur perd littéralement les pédales et décide d’enlever la marmaille et de l’enfermer afin de lui apprendre le respect et, tant qu’à faire, rattraper son retard scolaire.

Semblant vouloir dépeindre de prime abord les difficultés sociales présentes dans une école, tant de le chef des enseignants que dans la vie privée des apprenants, Ruth Platt offre une vision assez simpliste de ce que peut être un établissement scolaire. De surcroît, les chères têtes blondes (et même rousses) qui lui servent de modèle ne convainquent guère tant ces pseudo-adolescents boutonneux semblent ne pas pouvoir faire de mal à un mouche.

Si les choix concernant le casting des jeunes sont clairement à remettre en question, il n’en va guère de même pour celui de Robert Hands, impeccable en enseignant torturé perdant littéralement les pédales. Impressionnant de charisme, le comédien offre tout d’abord une belle caricature du professeur dépassé avant de donner toute la force possible à son interprétation de la folie. C’est d’ailleurs là la principale qualité du film qui sombre bien souvent dans d’incessants bavardages qui, plutôt intéressants au début, lassent à force de répétition. Heureusement, les quelques effets gore réussis et l’aspect vigilante movie final viennent contre-balancer un ennui un peu trop prégnant.

Pas vraiment "bien dans son temps", The Lesson semble être tout droit sorti des 80’s lorsque Ruth Platt et ses camarades devaient simplement faire attraper quelques cheveux gris à leurs pions. Heureusement, l’interprétation du comédien principal et quelques soubresauts scénaristiques viennent sauver un ensemble souvent trop bancal que pour être convaincant.


Concours

Sondage