Critique de film

The Guest

"The Guest"
affiche du film
  • Genre : Thriller, Action
  • Année de production : 2014
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h39
  • Musique : Steve Moore
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses :

Un soldat s'investit auprès de la famille d'un ancien camarade tombé au combat. Mais il devient un danger pour ces gens dès lors qu'ils découvrent les dangereux secrets de son passé.

Les critiques à propos de ce film

Critique de The Guest - Bienvenue chez nous
Par : Quentin Meignant


Après un succès tel que You’re Next, Adam Wingard, authentique espoir du cinéma de genre américain, se devait de confirmer avec The Guest, œuvre une nouvelle fois scénarisée par son compère Simon Barrett, passé juste avant par la case réalisation à l’occasion de l’anthologie V/H/S 2. Pour ce faire, les deux amis ont décidé de ne pas trop changer leurs habitudes en s’adonnant à un nouvel home invasion dont les inclinaisons scénaristiques paraissent néanmoins plus « grand public ». The Guest prend place au sein d’une famille qui, un jour, accueille un jeune homme, ami de leur fils mort au combat. Si le garçon paraît au demeurant très sympathique et permet à la famille de se complaire dans une certaine nostalgie, il n’est peut-être pas aussi droit dans ses bottes qu’il ne veut bien l’admettre. Les choses commencent alors à dégénérer…

Si voir Adam Wingard aux commandes d’un home invasion a quelque chose de réjouissant pour les aficionados du genre, ces derniers en seront pour leurs frais dès l’entame des débats, à mille lieues de la réussite You’re Next. D’emblée très posée, l’œuvre ne recèle en effet aucun ingrédient du sous-genre et ne brille guère non plus par la caractérisation de personnages assez creux.
La plongée dans la psychose du personnage principal ne vaut donc guère réellement la peine et, hormis quelques scènes de baston et l’un ou l’autre échange musclé, le métrage d’Adam Wingard ne parvient guère à convaincre. Le cinéaste replonge même tant visuellement qu’au niveau de l’ambiance vers A Horrible Way to Die, œuvre précédente qui portait plutôt bien son nom. Une séquence dans un bar lorgne même vers les couleurs criardes dudit métrage sans parvenir à asseoir un quelconque style.

Certes pas totalement raté, notamment au niveau d’un rythme somme toute appréciable, The Guest est un produit directement consommable et oubliable qui émoustillera sans doute le grand public mais laissera sur le bas-côté les amateurs de cinéma de genre. Outre un psychopathe mou du genou, le film souffre de ficelles trop grosses que pour être appréciables…


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage