Critique de film

The Gangster

"Antapal"
affiche du film
  • Genre : Thriller, Action
  • Année de production : 2012
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Pays d'origine : Thaïlande
  • Durée : 1h54
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses :

Au milieu des années 1950, la criminalité mafieuse est à son apogée en Thaïlande. Bangkok vit au rythme des affrontements entre bandes rivales et les caïds règnent en maîtres sur les quartiers. Jusqu’au jour où la dictature militaire arrive au pouvoir et décide de faire le ménage.

Les critiques à propos de ce film

Critique de The Gangster - Pièce d’histoire
Par : Quentin Meignant


Responsable de l’incroyable Slice mais aussi scénariste de l’inénarrable Bang Rajan, Kongkiat Khomsiri symbolise à lui seul l’émergence et le génie du cinéma de genre thaïlandais qui, année après année, s’est permis d’offrir quelques oeuvres légendaires et s’est mué petit à petit en eldorado asiatique. Son nouveau film, The Gangster, émarge sans aucun doute au rang des métrages inclassables et inoubliables en s’attaquant à un sujet toujours bien présent dans la mémoire collective thaï : le grand banditisme des 50’s à Bangkok qui a vu la capitale se changer en véritable champs de bataille.

Visiblement très influencé par les oeuvres de Martin Scorsese et plus particulièrement par Casino, Kongkiat Khomsiri revendique la filiation de son oeuvre dès les premiers instants : esthétique léchée au possible, traitement travaillé des personnages et trognes d’une puissance incroyable se côtoient avec bonheur dans ce qui paraît d’emblée être une réussite.

Histoire de se démarquer mais aussi d’enfoncer le clou quant à la véracité des faits mis en scène, Khomsiri procède à l’interview de quelques intervenants et témoins de l’époque, ce qui confère à l’ensemble un aspect presque testamentaire. Celui-ci est encore renforcé par les principaux protagonistes, aussi détestables qu’attachants à force d’exceller dans leur vice et dans la droiture de mise à l’époque. Plus qu’un simple film de gangs, The Gangster revient avec brio sur des années folles et retrace la révolution des armes à feux qui ont transformé la capitale thaï en véritable charnier et ont donné une très mauvaise image du pays des décennies durant.

The Gangster est donc plus qu’un film : l’oeuvre constitue avant tout une déclaration d’amour à un pays meurtri par un passé chaotique bien conscient des avancées de ces dernières années. A l’image de Scorsese, Khomsiri rend une copie sans faute et livre un ensemble aussi poignant qu’impeccable au niveau formel.

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage