Critique de film

Spider-Man 3

"Spider-Man 3"
affiche du film
  • Genre : Fantastique – Super-héros
  • Année de production : 2007
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Sam Raimi
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 2h19
  • Budget : 250 millions de Dollars
  • Scénariste : Sam Raimi, Ivan Raimi, Alvin Sargent, Stan Lee, Steve Ditko
  • Musique : Christopher Young
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Tobey Maguire, Kirsten Dunst, James Franco, Thomas Haden Church, Topher Grace
  • Récompenses : 7 nominations aux Teen Choice Awards 2007
    NRJ Ciné Award du Meilleur film d'action en 2007

Peter Parker a enfin réussi à concilier son amour pour Mary-Jane et ses devoirs de super-héros. Mais l'horizon s'obscurcit. La brutale mutation de son costume, qui devient noir, décuple ses pouvoirs et transforme également sa personnalité pour laisser ressortir l'aspect sombre et vengeur que Peter s'efforce de contrôler. Sous l'influence de son costume, Peter devient trop sûr de lui et commence à négliger ses proches. Contraint de choisir entre le pouvoir si séduisant de ce nouveau costume et la compassion qui le caractérisait avant, Peter va faire face à ses démons lorsqu'il affrontera deux des pires méchants de l'histoire, l'Homme-sable et Vénom, dont l'extraordinaire puissance et la soif de vengeance menacent Peter et tous ceux qui lui sont chers.

Les critiques à propos de ce film

Critique de Spider-man 3 - Quand l’araignée nous épate
Par : Damien Taymans


Il est étonnant de voir à quel point les choses changent pendant que les modes s’installent. Il y a à peine trente ans, personne ne se serait déplacé pour contempler l’adaptation de super-héros sortis des comics. Mais Superman a ouvert la voie avant que ne s’y engouffrent les Batman et autres X-men. Dans le même temps, il est vrai que nous avons été assaillis par toute une série de déchets qui ont pollué le cinéma comme Daredevil ou Catwoman. Mais il ne faut voir là que des échecs de parcours de personnes persuadées de réussir parce qu’ils suivent la mode du moment.

Bien à côté de ces échecs se situe Spiderman, adaptation lancée par Sam Raimi (Evil dead) qui a cartonné dès ses débuts dans les salles obscures. Le premier a séduit, le deuxième opus a envoûté le public et il n’y avait désormais que peu de places pour ses concurrents directs : l’homme araignée était le favori. Ainsi, après le feu d’artifice inauguré par le deuxième épisode, on était en droit d’attendre de ce Spiderman 3 une véritable révolution, d’autant plus que ce troisième volet a été emballé pour la modique somme de 250 millions de dollars.

Pour réussir ce pari, Raimi a mis les petits plats dans les grands et a rehaussé d’un cran le niveau de la franchise. L’homme-araignée n’a pas moins de trois adversaires, tous plus terrifiants les uns que les autres : le meurtrier de son oncle se transforme en Homme-Sable, son ancien ami Harry devient le Nouveau Bouffon et un collègue opportuniste mue en l’obscur Venom. Bien plus, le héros doit également lutter contre son côté sombre entériné par un parasite extraterrestre qui a pris possession de lui. Mais il doit aussi mener sa petite vie de Peter Parker et gérer sa relation avec Mary Jane (Kirsten Dunst).

Et toutes ces histoires, toutes ces batailles donnent lieu à des scènes époustouflantes de réalisme. Usant et abusant d’effets spéciaux faramineux et de mouvements de caméra millimétrés, Raimi bluffe chaque spectateur et ne lui permet jamais de reprendre son souffle tant le rythme est haletant. Précisons à nouveau (en est-il vraiment besoin ?) la prestation géniale de Tobey Maguire qui est épatant lorsqu’il révèle son côté sombre et de Kirsten Dunst qui tire admirablement son épingle du jeu : elle a surpassé la nana de Superman de quelques crans…

Malheureusement, à côté de ce rythme foudroyant, existe une perdition au niveau du scénario. A accumuler les histoires et les personnages, Raimi s’est quelque peu égaré et n’est pas parvenu à tisser des liens comme l’aurait fait son héros. Le métrage accuse ainsi quelques baisses de régime et relie assez maladroitement certaines pièces du puzzle.

Néanmoins, Spiderman 3 reste un excellent épisode de la franchise qui n’a rien à envier aux Quatre fantastiques


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage