Critique de film

Scary Movie

"Scary Movie"
affiche du film
  • Genre : Comédie, Parodie
  • Année de production : 2000
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h24
  • Musique : David Kitay
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses :

Un soir, Drew Becker recoit un appel anonyme d'un maniaque. Traquée dans sa maison, puis dans son jardin, elle finit par se faire tuer. Sa mort plonge ses camarades de lycée en plein cauchemar, d'autant qu'ils doivent désormais faire face à un tueur en série, caché parmi eux. Flairant le scoop, la journaliste Gail Hailstorn débarque en ville, bien décidée à harceler Cindy Campbell et ses amis à propos de cette histoire...

Les critiques à propos de ce film

Critique de Scary Movie - Souviens-toi du dernier Halloween
Par : Damien Taymans


Sorti en 2000, Scary Movie n’a provoqué aucun bug et a même emporté une large adhésion de la part des spectateurs voire des critiques indulgents. C’est que l’essai perçait un abcès en s’attaquant de front mais avec second degré à la vague de films d’horreur estampillés adolescents initiée par le revival du slasher Scream. Un succès arrivant rarement seul, une longue lignée de répliques déboulèrent sur le marché : I know what you did last summer (avec Sarah Michelle Gellar, donc indispensable), Urban Legend (sans Gellar donc dispensable), Ripper, chacun entraînant à sa suite une série de petits bâtards déclinant à l’envi la même formule. Les frères Wayans récupèrent l’écume laissée par cette vague sans précédent et tissent, sur le métier de Craven, une sorte de contrepoids humoristique au déclin de l’horreur. "No mercy. No shame. No sequel" annonce d’ailleurs la tagline du film qui pourrait, à peu de choses près, être considéré comme un développement de la déconstruction opérée par Wes lui-même.

Contrairement aux spoofs actuels de Friedberg et Seltzer, Scary Movie possède un récit identifiable aux tenants et aboutissements réels : six étudiants ont balancé le corps d’un pêcheur dans la flotte au dernier Halloween et craignent que celui-ci soit revenu se venger sous l’identité d’un tueur au masque fantomatique qui dézingue toute la population estudiantine. Cross-over scénaristique de Scream et de Souviens-toi l’été dernier, le film de Keenen Ivory Wayans ne déguise jamais ses intentions et détourne autant que faire se peut les caractéristiques du slasher remises au goût du jour par les œuvres dont il s’inspire, quitte à en reprendre des scènes célèbres comme la tentative d’évasion par la porte du garage (Scream) ou les avertissements écrits du tueur au crochet (I Know...).

La parodie fonctionne à plein régime et soutire quelques rictus aux zygomatiques en maintenant le cap sur l’objectif fixé, malgré quelques petits clins d’œil entre autres au Projet Blair Witch, à Matrix et Usual Suspects. Une première fournée convaincante pour une saga qui lorgnera par la suite plus volontiers pour le scabreux ou le scato (quelques petits aperçus ici avec le personnage de Doofy, caricature de David Arquette).


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage