Critique de film

Rats, l'invasion finale

"Ratten 2 - Sie kommen wieder!"
affiche du film
  • Genre : Horreur - Animaux tueurs
  • Année de production : 2004
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Jörg Lühdorff
  • Pays d'origine : Allemagne
  • Durée : 1h35
  • Scénariste : Alexander M. Rümelin
  • Musique : Guido Zettier
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Ralph Herforth, Christian Kahrmann, Daniela Preuß, Janek Rieke, Anne Cathrin Buhtz, Miroslav Táborský, Peter Rühring,...
  • Récompenses : Aucune

Dans une petite ville, près de Francfort... 3 ans se sont écoulés depuis que des milliers de rats ont semé la terreur dans la région. Mais dans l'ombre, la contre-attaque se prépare...

Les critiques à propos de ce film

Critique de Rats, l’invasion finale - Lühdorff sauve les meubles !
Par : Quentin Meignant


Rats, l’invasion commence était une affligeante croûte. Fort de cette expérience (et aussi parce que le deuxième épisode ne coûtait lui aussi qu’un euro), j’ai tout de même décidé de m’atteler à voir Rats, l’invasion finale, en espérant tout de même au plus profond de moi-même que cette suite sera moins pénible que l’œuvre originelle.

Ce que l’on remarque en tout cas de prime abord, c’est que Lühdorff a visiblement appris à ménager ses scènes d’angoisse. En effet, par rapport à un premier épisode où les scènes d’action se résumaient à un enchevêtrement de plans d’une platitude infinie, ce deuxième opus passe bien plus de temps à cultiver la terreur des protagonistes. Ainsi, la première séquence met en scène avec efficacité une femme dans son bain en train de se faire attaquer par une petite troupe de rats. On comprend dès lors que l’on assistera à un bien meilleur spectacle et que le temps va sembler moins long. A ce titre, nous retrouvons les personnages que nous avions laissés dans le premier épisode à l’exception que ceux-ci sont beaucoup plus agréables et attachants lors de ce deuxième opus. Loin de la froideur dont ils avaient fait montre, ils parviennent à nous faire esquisser de larges sourires face à leurs élucubrations et aux péripéties qui frappent le mariage de l’un d’entre eux.

Même le glacial Franck Dabrock acquiert une dimension sympathique non négligeable au moment où Lühdorff choisit de… l’éliminer ! Chose incroyable pour une production mineure, le réalisateur décide en effet d’en finir avec son héros et de le tuer d’une manière réellement abominable, ce qui a pour effet immédiat de canaliser l’intérêt d’un spectateur conquis par cette surprise de taille. D’autant que le rôle de héros est alors repris par ’Stuffz’ Hubert, ancien militaire mythomane, borné et misogyne. Ce dernier donne alors le change en débitant de manière hilarante des dialogues d’un humour plutôt efficace. Sans pour autant faire travailler nos zygomatiques, l’acteur Christian Kahrmann a le mérite de rendre sympathique un métrage que l’on avait condamné d’avance. Avec des scènes d’action toujours plus délirantes, Lühdorff est donc parvenu à compenser son immense manque d’imagination.

Malgré un final en forme de happy end ridicule (presque identique au premier épisode), Rats, l’invasion finale conserve un certain charme. Il supplante totalement Rats, l’invasion commence et le fait presque oublier, ce qui, avouons-le, tenait véritablement de la gageure !


Oeuvres liées :

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage