Critique de film

Plane Dead

"Flight of the Living Dead"
affiche du film
  • Genre : Horreur - Morts-vivants
  • Année de production : 2007
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Scott Thomas
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h29
  • Scénariste : Sidney Iwanter, Mark Onspaugh, Scott Thomas
  • Musique : Nathan Wang
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Brian Thompson, Erick Avari, Dale Midkiff, Kristen Kerr
  • Récompenses : Aucune

Un scientifique fait circuler un caisson contenant un cadavre intoxiqué par un virus dans un Boeing 747. Le corps suit à un accident dû à des turbulences revient à la vie et attaque puis contamine les passagers les transformant en zombies...

Les critiques à propos de ce film

Critique de Plane dead - Y a du zombie dans l’air
Par : Damien Taymans


Faire des films de zombies n’est jamais une tâche évidente. Depuis l’ère Romero, on a eu droit à une kyrielle de films du genre. Des morts-vivants mangeurs de cerveaux, dans la plus pure tradition romerienne ou fulcienne, aux morts-vivants sympathiques voire domestiqués (pensons à Shaun of the dead ou, plus récemment Fido), on a déjà tout vu. Au niveau de la qualité, on a pu trouver quelques rares perles dans un amas de bouses.

Cependant, Scott Thomas nous propose ici du jamais vu encore : des zombies dans un avion en plein ciel. Certes, on avait déjà eu droit à L’avion de l’apocalypse de Lenzi, mais on se situait assez loin du vase clos que représente l’appareil aérien. Dans la lignée des Serpents dans l’avion et de Flight Plane, Thomas a dû se dire : pourquoi pas ? Et il est vrai que l’idée est intéressante car, ce qui énerve et effraie avec les zombies, c’est qu’on ne peut pas tellement leur échapper et qu’une fois bloqués, on est foutus. Donc, on se dit : mais, dans un avion, impossible de s’en sortir... Et on a presque raison.

On s’attendait à ce que le réalisateur utilise à bonne fin le huis clos que représente l’engin volant et nous oppresse dans une atmosphère pesante. Rien de tout cela. L’auteur a en fait préféré mettre sur pied une comédie lourdingue mettant en scène des zombies. Il ne faut pas s’attendre ici à une quelconque parabole sur l’humanité ou les problèmes de la société. On se situe loin des Zombie et autre Revenants (de Campillo). Déjà le thème traité n’est pas le même mais surtout, on est loin de friser le quart du talent drainé par les films cités...

Ceci étant dit, restons objectifs quand même. On passe un bon moment à regarder ce métrage sympathique et marrant tant par ses scènes humoristiques que par la prévisibilité des irruptions d’outre-tombe. On accordera un bon point aussi pour les causes expliquées par les scientifiques sur l’apparition de ces mutants : on n’a pas eu droit aux éternels gaz toxiques...

En revanche, on peut évoquer maints reproches à l’égard du film : personnages sans consistance les archétypes sont réunis comme toujours : la bonne soeur, le riche Américain, le prisonnier, les blondes pulpeuses et sexys, ...), relativement peu de scènes vraiment gores (qui font le succès des films de zombies), une mise en scène maladroite et un scénario inexistant.

On sera donc au final bien généreux d’accorder deux étoiles à ce nouveau navet, bien loin des pièces maîtresses qu’il entend imiter.


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage