Critique de film

Necromancer

"Necromancer"
affiche du film
  • Genre : Horreur - Sorcellerie
  • Année de production : 1988
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Dusty Nelson
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h28
  • Scénariste : William T. Naud
  • Musique : Kevin Klingler, Bob Mamet, Gary Stockdale
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Elizabeth Cayton, Rhonda Dorton, Russ Tamblyn, Lois Masren, Waide A. Riddle, Shawn Eisner, John Tyler
  • Récompenses : Aucune

Dans le domaine de la sorcellerie et de la démonologie, on appelle nécromancien (necromancer en anglais) un homme capable de communiquer avec les démons. Pour Julie Johnson, une aimable étudiante au brillant avenir, tout cela relève du mythe et de la superstition. Mais un jour, après avoir été violée par trois étudiants, elle décide de consulter un nécromancien, et découvre la terrifiante réalité de la Magie Noire. Sa première requête auprès de Satan sera de lui envoyer un démon qui la vengera de ses trois violeurs. Les forces du Mal se mettent au travail. Mais Julie ne risque-t-elle pas d'y perdre son âme ?

Les critiques à propos de ce film

Critique de Necromancer - La nécrologie de Nelson
Par : Damien Taymans


Et si la magie noire était LA solution ? Question intéressante s’il en est qui orne le boîtier peu aguicheur du DVD de Necromancer. Bien évidemment, pour avoir réponse à cette interrogation existentielle, il faut regarder le film. Et comme pour tout bon Z qui se respecte, il faut s’armer de courage auparavant et se mettre dans des conditions particulières. Car, même dans le Z, il existe des catégories différentes : le Z absurde qui fait volontiers rigoler et le Z sérieux qui amuse d’autant plus que les effets obtenus ne sont pas en phase avec ceux recherchés.

Et en cela, la première scène donne généralement assez rapidement le ton. Une dame pousse la porte d’une nécromancienne qui va se venger d’elle (apparemment pour une simple histoire de jalousie maritale). La sorcière attire la jeune femme dans son antre et utilise ses pouvoirs pour actionner une hache, la faire voleter et la planter dans le front de sa victime. On sent alors quelques frissons parcourir notre échine et nous pouvons d’emblée affirmer deux choses : d’abord, la magie noire, c’est pas bien puisque ça tue ; ensuite, Necromancer fait partie de ces Z d’exploitation pris au sérieux par leur réalisateur (un peu moins par les acteurs) mais certainement pas par le public.

Julie, jeune femme bien sous tous rapports, la femme parfaite en somme (pensez donc, elle fait du théâtre et n’a jamais trompé son petit ami), se trouve au mauvais endroit au mauvais moment. Faisant la rencontre de trois jeunes minets qu’elle connaît fort bien, cette dernière se fait âprement violer (par un éjac précoce) avant d’être lâchement abandonnée par ses assaillants. Après telle mésaventure, quoi de mieux qu’une bonne douche pour effacer définitivement le stupre dans lequel elle est tombée. Mais surtout, à l’instar de la température de la douche en question, Julie se dit que la vengeance est un plat qui peut se manger chaud. De fil en aiguille, l’héroïne se retrouve propulsée chez notre nécromancienne du début (qui s’est débarrassée du corps qui gênait l’entrée) qui va lui permettre de se venger en utilisant la magie noire. Dès lors, une autre Julie apparaît çà et là pour abattre d’une main vengeresse (ainsi que rouge et gluante, beurk !) les trois violeurs qui ont fait du mal et qu’ils sont pas très gentils…

Film de vengeance sur fond de fantastique, Necromancer utilise le scénario le plus convenu du monde pour en faire une mélasse peu agréable. Montages alternés maladroits, acteurs calamiteux (malgré la présence d’Elizabeth Kaitan), effets spéciaux antédiluviens, personnages nunuches campant les pires poncifs du genre, tout respire l’amateurisme dans ce métrage.

Necromancer ne se présente que comme une copie mal foutue de tous les films jouant sur le même thème. Néanmoins, il est une occasion ultime de pioncer durant une heure sans avoir perdu une miette de l’intrigue.

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage