Critique de film

Le Choc des Titans

"Clash of the Titans"
affiche du film
  • Genre : Aventures, Fantastique
  • Année de production : 2010
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Louis Leterrier
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h58
  • Budget : 70 millions de dollars
  • Scénariste : Phil Hay, Matt Manfredi, Travis Beacham, Beverley Cross
  • Musique : Craig Arsmstrong
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Liam Neeson, Ralph Fiennes, Sam Worthington, Gemma Arterton, Mads Mikkelsen, Alexa Davalos, Izabella Miko, Danny Miko, Jason Flemyng, Nicholas Hoult,...
  • Récompenses : --

L’ultime combat pour le pouvoir conduit les hommes à affronter les rois et les rois à affronter les dieux. Mais la guerre entre les dieux eux-mêmes pourrait détruire le monde. Malgré son héritage divin, Persée a été élevé comme un humain. Il est incapable de sauver sa famille de la colère d’Hadès, le dieu des enfers. N’ayant plus rien à perdre, Persée se porte volontaire pour mener une dangereuse mission : défaire Hadès avant qu’il s’empare du pouvoir de Zeus et déchaîne les enfers sur Terre. Avec quelques guerriers, Persée s’embarque dans un dangereux voyage qui le conduira au plus profond des mondes interdits. Pour espérer vaincre démons et autres terrifiantes créatures, il lui faudra accepter ses origines divines et créer son propre destin...

Les critiques à propos de ce film

Critique de Le Choc des titans - Divines créatures numériques
Par : Samuel Tubez






On peut le dire sans peine, le seul intérêt du film de Desmond Davis datant de 1980, sont ses créatures animées par le maître incontestable de la stop-motion, Ray Harryhausen. Les effets visuels de l’artiste paraissant aujourd’hui quelque peu démodés (surtout aux yeux des dirigeants des majors), il est quelque part logique de voir débouler sur nos écrans ce remake des aventures mythologiques de Persée. Par contre, on n’est pas sûr que cette version marquera les esprits et ce, à quel que niveau que ce soit.

Né d’un dieu mais recueilli et élevé par un pécheur, Persée ne peut sauver sa famille des griffes de Hadès, dieu vengeur du monde des Enfers. N’ayant plus rien à perdre et bien décidé à se venger, Persée se porte volontaire pour conduire une troupe de guerriers en guerre contre les dieux. Leur périlleux voyage les emmènera dans les profondeurs des mondes interdits jusqu’à l’affrontement contre le terrible Kraken, gigantesque monstre marin libéré par Hadès sur le monde des humains.

Histoire classique donc, mais nouvelles images et nouveau rythme pour Le Choc des titans version Louis Leterrier (L’incroyable Hulk). La quête vengeresse et initiatique de Persée (interprété par un Sam Worthington très monolithique) s’étale devant les yeux du spectateur qui, pour le coup, se prend du grand spectacle dans la tronche sans broncher. Rapidement, le contexte est expliqué, les persos sont présentés et l’action ne tarde pas à frapper, dévoilant de plus en plus un bestiaire aussi merveilleux que jubilatoire. On ne s’ennuie donc pas un instant, mais on a quand même le temps de regretter que l’une ou l’autre séquence ne bénéficient pas d’un découpage comprenant davantage de plans larges (à l’instar de ce décevant affrontement contre le Kraken). Louis Leterrier nous prouve sans aucun doute son amour immodéré pour les créatures du film original (Charon le passeur du Styx, Méduse et le Kraken étant des merveilles d’un point de vue design), allant même jusqu’à nous balancer le clin d’œil poussif de Bubo, la chouette mécanique du film de Desmond Davis. Le choc des titans respire donc sans aucun doute la passion d’un cinéma de divertissement pur et dur, et s’impose comme une sorte d’apologie de l’entertainment merveilleux, que l’on prend du plaisir à voir sur l’instant mais que l’on a déjà presque entièrement oublié une fois les lumières de la salle rallumées. Enfin, signalons qu’au cœur d’un casting bien fourni (Liam Neeson, Ralph Fiennes, Jason Flemyng, Sam Worthington), seul Mads Mikkelsen, comme toujours impérial, remporte haut la main la palme du gros dur. Persée, lui, peut aller se rhabiller.

Sans véritablement faire preuve d’originalité, Le choc des titans de Louis Leterrier est un divertissement plutôt agréable qui s’oublie toutefois très vite. Les plus nostalgiques (et les plus vieux d’entre nous) sont donc en droit de préférer le charme kitsch du film original à cette relecture contemporaine qui n’apporte véritablement rien de neuf, surtout comparé aux productions actuelles du même calibre.


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage