Critique de film

L'Attaque des crabes géants

"Attack of the Crab Monsters"
affiche du film
  • Genre : Science-fiction, Horreur
  • Année de production : 1957
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Roger Corman
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h02
  • Budget : 70 000 dollars
  • Scénariste : Charles B. Griffith
  • Musique : Ronald Stein
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Richard Garland, Pamela Duncan, Russell Johnson, Leslie Bradley, Mel Welles, Beach Dickerson
  • Récompenses : Aucune

Partie étudier les effets des retombées radioactives sur un atoll du pacifique, une équipe de scientifiques américains disparaît mystérieusement. Une seconde expédition est alors dépêchée sur l'île mais à leur arrivée, ils découvrent un endroit désert. Brusquement, ils se trouvent confrontés à l'horreur.

Les critiques à propos de ce film

Critique de L’attaque des crabes géants - Hiroshima, mon amour
Par : Damien Taymans




Le monde d’après-guerre, en pleine guerre froide, reste fortement marqué par l’explosion de la bombe atomique à Hiroshima. Symbole de ce malaise, le cinéma de genre développe des thèses abracadabrantesques sur des mutations post-Hiroshima qui auraient donné lieu à des créatures ignobles et invincibles. Au Japon, naît Godzilla, saurien géant qui détruit l’humanité. Aux Etats-Unis apparaissent des monstres tels que Tarantula ou encore ces crabes géants mis en ostentation par Roger Corman.

Deux ans à peine après son premier Swamp Women, Corman, le Californien représentant de l’âge d’or du cinéma science-fictionnel de série B durant les sixties avec des œuvres oscillant entre le nanar indicible et le film-culte génialissime, s’attèle à ce projet de crabes atteints de gigantisme après exposition aux radiations de la bombe atomique. Fidèle à son habitude, Corman crée de toutes pièces, avec l’aide son fidèle scénariste Charles B. Griffith avec lequel il a déjà collaboré sur It Conquered the World et Not of This Earth, une œuvre aux ambitions démesurées (pensez donc, des crabes géants sur une île en plein éboulement) à partir d’un budget dérisoire (70 000 dollars).

Conscient du peu de marge de manœuvres dont il dispose, Corman ne se confine pas à la seule mutation des crustacés gargantuesques et à leurs attaques intempestives. L’action omniprésente se décline en une multiplicité des dangers que présente l’île maudite : en sus des crabes et de leur taille outrancière, ceux-ci possèdent la faculté d’acquérir les capacités intellectuelles des gens qu’ils dévorent, ce qui leur permet d’utiliser la voix des défunts pour attirer de nouvelles proies. Bien plus, à côté des ces superpouvoirs dont sont affublés les monstres, un autre danger menace la troupe de scientifiques fraîchement débarqués puisque l’île promet de disparaître dans les jours qui suivent en raison d’éboulements et de glissements de terrain récurrents (d’un jour à l’autre, les montagnes disparaissent et les collines se ratatinent).

Dès lors, face à l’ampleur de la dangerosité, Corman ne perd pas une minute. Au placard les caractérisations des personnages, au trou les moments de doutes et de questionnements chers aux héros du genre. Corman va droit à l’essentiel pour que le spectateur ne s’ennuie pas une seule seconde. Une antenne par-ci, une pince par-là, le tour est joué. Apparitions parcimonieuses de ces étranges créatures qui permettent à Corman de rentrer dans ses frais et de ne pas exploser le budget alloué. Pourtant, les dits monstres feront plusieurs apparitions plein écran, histoire de brandir leurs pinces acérées mal mécanisées (c’est normal que quand le crabe avance, ses pinces ne bougent pas ?) et de dévoiler du même coup le bien piteux adversaire que les crustacés constituent pour les hommes (non, il n’y a pas Homard Sharif).

Miné par des effets spéciaux antédiluviens, archaïsme cher aux zygomatiques des générations actuelles, L’attaque des crabes géants ne brille pas davantage par la dispersion de son scénario un brin tiré par les cheveux ni par la prestation très scolaire du réalisateur.

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage