Critique de film

Don Quixote 3D

"Móxiáchuán zhī Tángjíkědé"
affiche du film
  • Genre : Action, Aventures, Drame
  • Année de production : 2010
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Ah Gan
  • Pays d'origine : Chine, Hong-Kong
  • Durée : 1h50
  • Scénariste : Ah Gan, Yu Baimei, Jackie Poon
  • Musique : Vincent
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Guo Tao, Wang Gang, Karena Lam, Liu Hua
  • Récompenses :

Don Quixote 3D est la transposition du Don Quichotte de Cervantès dans la Chine du Xème siècle et constitue la toute première oeuvre chinoise à être shootée en 3D.

Les critiques à propos de ce film

Critique de Don Quixote 3D - Cocktail décoiffant
Par : Quentin Meignant






Objet d’énormément de fantasmes de la part du grand Terry Gilliam, qui rêve toujours de mettre en scène son fameux The Man Who Killed Don Quixote, le personnage créé par Cervantès a refait surface au cinéma grâce à un effort… chinois. Projet totalement surréaliste, Don Quixote 3D, aka Tang Ji Ke De, a récemment participé au BIFFF 2012 et en a d’ailleurs marqué l’espoir en devenant le premier film projeté en 3D dans l’Histoire du festival bruxellois. Mélange hautement improbable entre l’histoire de Cervantès et une culture asiatique rappelant les plus belles heures du Wu Xia Pian, le film a tout de l’OFNI.

A ce titre, le réalisateur de la chose, Ah Gan, a eu l’intelligence de ne pas donner dans le premier degré, ce qui aurait été dommageable à l’ensemble, versant volontiers dès les premiers instants dans la gaudriole. Assénant d’entrée de jeu quelques gags assez lourds et bénéficiant de la bonhomie de ses principaux protagonistes, Don Quixote 3D brille donc dans le domaine du comique tout en assurant le service minimum au niveau de la 3D. Celle-ci, de très bonne qualité, sert avant tout de prétexte rémunérateur et se contente de s’appliquer aux reliefs des merveilleux paysages dépeints durant la fable.

Après une mise en place parfois laborieuse simplement sauvée par l’humour, Don Quixote mise ensuite sur une action plutôt débridée s’appuyant sur de superbes effets spéciaux et sur une grande maîtrise des chorégraphies durant les combats. Ces derniers se terminant systématiquement sur une note comique, Ah Gan parvient à emballer une œuvre légère et réjouissante de bout en bout. Dans un final plus guerrier que jamais et après avoir laissé libre cours à la romance de l’histoire, Don Quixote laisse presque entrevoir la possibilité d’une séquelle qui serait sans doute tout aussi appréciable, notamment vu la qualité de l’interprétation des deux acteurs principaux, Guo Tao et Wang Gang.

Jamais en manque de punch, Don Quixote constitue une joyeuse équipée aussi amusante qu’improbable. Mélange entre comédie à l’humour bien gras et Wu Xia, relecture à l’asiatique d’une histoire totalement européenne, le film d’Ah Gan fait preuve d’un génie certain et s’adresse à un public très large, qui ne peut en sortir que ravi.


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage