Critique de film

The Outing

"Der Ausflug"
affiche du film
  • Genre : Fantastique
  • Année de production : 2012
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Pays d'origine : Suisse
  • Durée : 1h31
  • Musique : Beat Solèr
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses :

Natalie et Maxim partent en week-end dans la campagne berlinoise avec leur fille Flora et Stella, la sœur de Natalie. Tout en leur permettant d’échapper au tumulte de la ville, cette escapade représente aussi l’occasion pour Natalie de discuter avec sa sœur de ses problèmes avec son mari. Mais les choses dégénèrent : après une sieste, Maxim a disparu et les trois femmes se réveillent confuses, ensanglantées, les habits déchirés. Que s’est-il passé ? A mesure qu’elles s’engouffrent dans la forêt, le mystère s’épaissit.

Les critiques à propos de ce film

Critique de Der Ausflug - Promenons-nous dans les bois
Par : Quentin Meignant


Second des deux films suisses à être présentés en Compétition Internationale lors du NIFFF 2013 (un record !), Der Ausflug est dû au cinéaste Mathieu Seiler, actif dans le domaine du film de genre depuis une vingtaine d’années. Si ses précédents efforts n’avaient pas spécialement été remarqué, la tribune offerte par les organisateurs du festival helvète avait de quoi signaler son travail aux yeux de l’Europe entière. Der Ausflug suit une petite famille qui part en week-end loin du tumulte de la ville histoire de se reposer. Le voyage ne sera malheureusement pas régénérant puisque, après s’être assoupis dans les bois, chacun des membres de l’équipée se réveillent séparés avec des douleurs inexplicables. Le père de famille ayant quant à lui disparu, les trois survivantes vont se mettre en quête de secours. Mais le danger est toujours présent et prend même des formes inattendues…

Dès le départ, Der Ausflug tranche carrément avec tout ce qui se fait depuis plus de vingt ans : arborant une photographie désuète et alignant de surcroît des procédés d’un autre âge, le métrage de Mathieu Seiler paraît d’emblée « has been », volontairement ou pas, au point d’en être instantanément insupportable. Le jeu des acteurs n’aide en rien un ensemble qui fait déjà très mauvaise figure.

Il en ira de même durant tout le déroulement d’une intrigue qui, certes, s’avère être plutôt maligne (sans trop en dévoiler, il s’agit en fait d’une relecture d’un des thèmes les plus utilisés dans le domaine de l’horreur), mais qui souffre d’une absence totale de rythme et d’un quelconque talent de la part des divers protagonistes, proprement insupportables.

Une promenade dans les bois longue d’une heure et demi, cela fait forcément plaisir aux randonneurs mais beaucoup moins aux cinéphiles qui, hormis l’une ou l’autre bonne idée, risquent bien de trouver ce Der Ausflug complètement fade.


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage