Critique de film

Cannibal Holocaust

"Cannibal Holocaust"
affiche du film
  • Genre : Horreur - Cannibales
  • Année de production : 1980
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Ruggero Deodato
  • Pays d'origine : Colombie, Italie
  • Durée : 1h35
  • Scénariste : Gianfranco Clerici
  • Musique : Riz Ortolani
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Robert Kerman, Francesca Ciardi, Gabriel Yorke, Perry Pirkanen, Luca Barbareschi
  • Récompenses : Aucune

Une équipe de jeunes reporters à la recherche de cannibales disparaît dans la jungle sud-américaine. Une équipe est envoyée pour tenter de savoir ce qu'il s'est passé. Cette équipe ne récupère que les bobines de films. De retour aux Etats-Unis, le visionnage des bobines va leur apprendre l'effroyable vérité...

Les critiques à propos de ce film

Critique de Cannibal Holocaust - Poignant et efficace !
Par : Quentin Meignant


Effroyable vérité, c’est le moins qu’on puisse dire ! Ruggero Deodato nous offre ici un fabuleux voyage dans des contrées encore inexplorées pour…. remettre en question notre mode de vie et notre mentalité occidentale !

Les sauvages ne sont pas toujours ceux que l’on croit et l’on se rend vite compte que les cannibales sont des enfants de chœur comparés à certains membres de notre société. Le film est riche : nous découvrons d’autres cultures pendant que le déchaînement d’images d’horreur se poursuit. Viol, massacres, cannibalisme, rien ne nous est épargné ! Il faut avoir le cœur bien accroché pour ne pas avoir la nausée à la vue de certaines scènes… La manière brute avec laquelle le film a été tourné nous conforte dans cette impression de dégoût.

Mais quelle réussite ! Chaque plan, chaque dialogue, chaque scène fait mouche ! La sensation de malaise est encore accrue dans la deuxième partie du film par la forme documentaire : l’effet de caméra renforce le réalisme des mises à mort et des nombreuses tueries. Le jeu des acteurs est proprement affolant : on dirait de vrais reporters…..et surtout de vrais bourreaux ! La scène de viol n’est pas censurée et on voit tout en détail, pareil pour l’émasculation et le dépeçage de la tortue ! Quant à la scène de la jeune femme empalée sur le pieu, elle est d’un réalisme qui laisse sans voix. Ruggero Deodato a d’ailleurs dû aller prouver devant la justice que l’actrice était encore en vie !

Ce métrage a beau être ancien, il n’en reste pas moins LA référence en matière de cannibalisme et le restera ! Des films percutants comme celui-là, on en redemande ! En un mot, MA-GNI-FI-QUE !


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage