Critique de film

Soyez sympas, rembobinez

"Be kind, rewind"
affiche du film
  • Genre : comédie fantastique
  • Année de production : 2007
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Michel Gondry
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h34
  • Budget : 20 millions de dollars
  • Scénariste : Michel Gondry
  • Musique : Jean-Michel Bernard
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Jack Black, Mos Def, Danny Glover, Mia Farrow, Melonie Diaz,…
  • Récompenses :

Jerry, mécanicien obsédé par la peur des ondes, partage ses journées entre la caravane qui lui sert de toit et le vidéoclub dans lequel travaille son pote Mike. Après avoir tenté de saboter la centrale électrique qui dessert la ville, Jerry se retrouve doté dâ

Les critiques à propos de ce film

Critique de Be kind, rewind - Erase and rewind
Par : Samuel Tubez


Le nouveau film de Michel Gondry est arrivé sur nos écrans belges plus de cinq mois après sa sortie en France. Entouré de toute une com’ et d’un concours axé sur la fameuse suédisation de films cultes, c’est quasiment incognito qu’il a fait son apparition dans notre plat pays. Damned shit, le monde de la distribution est vraiment trop injuste !

Vous n’avez jamais rêvé de refaire vos films cultes avec trois sous en poche et le caméscope familial au poing ? Michel Gondry, après son sublime Eternal sunshine of the spotless mind et le touchant La Science des rêves, en grand cinéphile et fou créatif qu’il est, a trouvé le bon prétexte dans son nouveau long métrage pour fabriquer des remakes fauchés de ces VHS cultes qui ornaient jadis nos vidéoclubs préférés. Tourner une scène du mythique 2001 : l’odyssée de l’espace, préparer une chasse aux fantômes digne des Ghostbusters ou faire son Robocop dans la rue, voilà qui ferait fantasmer plus d’un cinéphile ! Oui mais n’est pas Kubrick (entre autres) qui veut, et quand on a que peu de moyens (voire pas du tout), le résultat s’avère très vite kitsch. Mais peu importe, nous dit Michel Gondry, tant qu’il y a de la passion et de l’énergie derrière. Jack Black et Mos Def (H2G2 : le guide du voyageur galactique), complètement délurés, font leur show et sont parfaits pour incarner ces aventuriers des films perdus dans ce récit qui sent bon le bricolage, la débrouille et la solidarité. Une vraie déclaration d’amour envers le Cinéma et ses différentes époques, où des cinéastes n’ont cessés de bricoler des films, portés avant tout par leur cœur.

Même si Be kind rewind n’est pas le meilleur Gondry vu à ce jour, il en émane un amour incontestable pour le 7ème art. En s’attachant plus particulièrement à la glorieuse époque des bandes VHS, le réalisateur touchera les plus nostalgiques d’entre nous tout en continuant à nous amuser grâce à sa créativité débordante (et à ses comédiens, Jack Black en tête). Et si on ressortait le magnétoscope du grenier ainsi que nos vieilles cassettes poussiéreuses pour se faire une soirée vidéo ?


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage