Critique de film

Bad karma

"Hell's Gate"
affiche du film
  • Genre : Thriller, Fantastique
  • Année de production : 2002
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : John Hough
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h32
  • Scénariste : Douglas Clegg (roman) / Randall Frakes (scénario)
  • Musique : Harry Manfredini
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Patsy Kensit, Patrick Muldoon, Damian Chapa, Amy Locane
  • Récompenses : Aucune

Le psychiatre Trey Campbell est mis à rudes épreuve au sein de l'Hôpital de Darden State où il traite les aliénés criminels. Ses propres rêves sont peuplés des fantasmes sauvages et sensuels de Maureen Hatcher, une très belle mais aussi très redoutable meurtrière dont il s'occupe. Trey ne peut nier qu'il est irrésistiblement attiré par la beauté et l'intelligence de Maureen tout en étant révulsé par tout le mal qu'elle a semé.

Les critiques à propos de ce film

Critique de Bad karma - Réincarnations foireuses
Par : Damien Taymans


Psychiatre réputé de l’asile de Darden State, Trey Campbell est confronté quotidiennement à une patiente à la schizophrénie aiguë nommée Maureen Hatcher qui est persuadée d’être Agnès, l’ancienne acolyte de Jack l’Eventreur qu’elle identifie au médecin (je sais, c’est compliqué mais bon, peux pas faire mieux !). A la fois excité et répugné par cette patiente étrange, Trey a bien du mal à faire la part des choses et voit même ses rêves peuplés par des fantasmes inavouables reliés aux élucubrations de Maureen…

Les serial killers ont toujours été en vogue dans le cinéma de genre. Au sein de cette corporation assassine, Jack l’Eventreur est sans conteste celui qui fit couler le plus d’encre et, parallèlement, celui qui fut l’objet de la plus grande consommation de pellicule. Du Jack l’Eventreur de John Brahm au From Hell des Hughes, le célèbre meurtrier aura connu une bonne trentaine d’adaptations cinématographiques et télévisuelles, généralement confinées aux séries B DTV.

Aussi, l’entreprise de John Hough (Watcher in the Woods) avait-elle de quoi séduire puisqu’elle ne se cantonne nullement à une énième lecture des méfaits de l’un des sicaires les plus célèbres replacés dans le contexte de l’Angleterre victorienne mais transpose le mythe dans l’époque contemporaine via la thèse de la réincarnation. Mix entre Cape fear et From Hell, Bad Karma (aka Hell’s Gate) a donc de quoi séduire sur papier de par son aromatisation actuelle et sa thèse relevant de la métempsychose. Pourtant, sur l’écran, la désillusion point rapidement dès l’entrée hors propos qui étale d’emblée nudité et tortures pour faire émerger une révélation inutile qui servira le propos du reste du métrage. Ainsi, malmenée par un tortionnaire qui voit en elle la réincarnation d’Agnès, Maureen reçoit-elle l’annonciation suprême en redécouvrant sa vie antérieure de compagne du Ripper. Une magnifique ellipse permet ensuite de retrouver ladite Maureen, devenue schizophrène patentée, dans un asile où la belle (la magnifique Patsy Kensit de L’arme fatale 2) fait une fixette sur son psychiatre attitré (Partick Muldoon de Melrose Place). En guise d’explications, Hough fournit seulement un insert et quelques vagues évocations grosses comme le World Trade center (Maureen a changé physiquement grâce à une chirurgie esthétique, elle a assassiné quelques prostituées, …).

Monté avec les pieds (les montages en parallèle foireux entachés de flash-backs), filmé platement, reposant sur un scénar certes novateur mais souvent bordélique, interprété sans énergie par des acteurs à peine sortis de leur léthargie qui se complaisent dans la monoexpression fâcheuse, Bad karma passe rapidement du statut d’œuvre plaisante à celui de blague ratée tant elle accumule les incohérences et les situations hautement prévisibles (la petite qui rentre dans l’eau, l’évasion de Maureen).

L’adaptation de l’écrit de Douglas Clegg, séduisante sur papier, ne parvient jamais à convaincre en raison de sa narration simpliste et alambiquée (n’y voyez aucune incompatibilité) et de son interprétation peu inspirée.

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage