Critique de film

Invitation en enfer

"Invitation to Hell"
affiche du film
  • Genre : Fantastique
  • Année de production : 1984
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Wes Craven
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h36
  • Scénariste : Richard Rothstein
  • Musique : Sylvester Levay
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Robert Urich, Joanna Cassidy, Susan Lucci, Joe Regalbuto, Kevin McCarthy
  • Récompenses : Aucune

Une famille ordinaire américaine, les Winslow, débarque dans une petite ville de californie pour commencer une nouvelle vie. Dans cette bourgade d'apparence tranquille, toute la communauté fait partie du country club local. Adieu promotions et amis si vous ne restez pas membre. Mais Matt, le père de famille, sceptique, découvre des changements terrifiants au sein de son foyer. le diable aurait-il adhéré au club?

Les critiques à propos de ce film

Critique d’Invitation en enfer - Craven s’égare...
Par : Damien Taymans


S’il est un réalisateur largement surestimé dans la faune diversifiée des réals de genre hollywoodiens, c’est bel et bien Wes Craven. Reconnu depuis des années comme l’un des ténors du cinéma horrifique outre-Atlantique, le père Craven ne s’est finalement bâti sa renommée que sur l’une ou l’autre œuvres vaguement dispersées au sein de sa filmographie peu ronflante. Ses débuts tonitruants avec son irrévérencieux rape and revenge Last House on the Left, la création du croque-mitaine Freddy Krueger qui hante la rue de Elm Street (entendez la rue des Ormes, ça fait déjà moins flipper, non ?), le détour zombiesque sous forme de retour aux sources haïtiennes et sa parodie mi-figue mi-raisin des slashers auront suffi à faire de lui une icône incontournable du panorama des maîtres de l’horreur.

Pourtant, d’ici à là, Craven explore les profondeurs abyssales d’un genre qu’il a bien du mal à façonner à sa manière. Les produits survivals post-Hills have eyes ne satisfont que les anachorètes retranchés dans leur vidéothèque à ressasser leur nostalgie du temps jadis où on pouvait être effrayé par l’une ou l’autre créature affublée d’un costume latex aussi séduisant qu’un ensemble de Gaultier. Les tribulations de sa Créature du marais, honteuse à l’égard des comics dont il est tiré, les aventures vampiriques d’un Eddie Murphy peu convaincant, la destinée de la robotique Samantha ne laisseront que peu de souvenirs aux amateurs d’un cinéma autre, décalé et novateur. Preuve de ces « bas » de la carrière du réalisateur, le produit télévisuel Invitation en enfer, sorti peu de temps avant la naissance du cramé ganté, ne constitue qu’une énième tentative de reproduire les codes d’un genre déjà trop souvent pillé et reproduit à l’excès.

Accompagné du scénariste Richard Rothstein, auteur de créations superflues et inutiles qui ne compte comme film marquant (doux euphémisme) qu’Universal soldier qui mettait en exergue l’affrontement entre deux géants colossaux (Van Damme et Lundgren) du cinéma hollywoodien des 90’s amoureux des muscles gonflés à l’hélium, Craven signe un film ultra-convenu qui ne se résume qu’en l’incarnation diabolique de Susan Lucci (belle démone d’ailleurs).

Métrage qui emmène au summum de l’effroi (pas pour les bonnes raisons), Invitation en enfer reproduit les clichés débonnaires du film de genre ennuyeux dépourvu de toute originalité. Les personnages centraux, symboles de l’univers manichéen pudibond, s’affrontent longuement en s’échangeant des palabres insipides qui témoignent, si besoin est, de leur appartenance aux forces du bien ou du mal. La diabolique créature de convaincre le père Winslow des avantages que procurent les plongées dans la source céleste (gloire, célébrité et billet gagnant à EuroMillions) et le père de famille idéal de camper sur ses positions en arguant que non, c’est pas bien tout ça… parce que c’est mal !

Au final, passé la scène d’introduction savoureuse d’inefficacité, on s’ennuie devant ce reliquat qui prend des plombes à défiler. Invitation en enfer prouve une nouvelle fois que son réalisateur est un peu trop souvent à l’Wes…

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage