Critique de film

pub

Contagion

"Contagion"
affiche du film

Une pandémie dévastatrice explose à l’échelle du globe… Au Centre de Prévention et de Contrôle des Maladies, des équipes se mobilisent pour tenter de décrypter le génome du mystérieux virus, qui ne cesse de muter. Le Sous-Directeur Cheever, confronté à un vent de panique collective, est obligé d’exposer la vie d’une jeune et courageuse doctoresse. Tandis que les grands groupes pharmaceutiques se livrent une bataille acharnée pour la mise au point d’un vaccin, le Dr. Leonora Orantes, de l’OMS, s’efforce de remonter aux sources du fléau. Les cas mortels se multiplient, jusqu’à mettre en péril les fondements de la société, et un blogueur militant suscite une panique aussi dangereuse que le virus en déclarant qu’on cache la vérité à la population…

pub


Trailer - Contagion (2011)
Par : Damien Taymans
Trailer - Contagion (2010)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Contagion - Epidemic
Par : Alan Deprez (Vivadavidlynch)

La dernière réalisation de l’inégal Steven Soderbergh (Traffic, Ocean’s Eleven, The Girlfriend Experience, avec la bombe Sasha Grey) s’appuie sur un buzz non démenti, il est vrai entretenu par un casting de stars apte à déchaîner les passions. L’omniprésente - doit-on s’en plaindre ? - Marion Cotillard (Furia, Big Fish, Public Enemies) partage l’affiche avec le toujours excellent Matt Damon (Dogma, Gerry, la trilogie Jason Bourne), aux côtés de Laurence Fishburne (Freddy 3, Event Horizon, la saga Matrix), du bellâtre (sur le retour) Jude Law (le sublime Bienvenue à Gattaca, La sagesse des crocodiles, eXistenZ), de la filiforme Gwyneth Paltrow (Seven, Ironman, le futur The Avengers de Joss Whedon) et de Kate Winslet (Créatures célestes de Peter Jackson, Titanic).

Une distribution à même de rameuter le public dans les salles, qui offre encore d’autres plaisirs ; les plus attentifs remarqueront la présence du mésestimé John Hawkes (Sol dans la somptueuse série western de David Milch Deadwood), du grand Elliott Gould (MASH & Le privé de Robert Altman, Capricorn One de Peter Hyams), de Bryan Cranston (vieux briscard propulsé par le succès du « TV drama » Breaking Bad), de la belle Sanaa Lathan (Blade, la série Nip/Tuck) et, pour les plus pointus, de Josie Ho, héroïne de l’uppercut filmique Dream Home (Pang Ho-Cheung, 2010). Des acteurs investis, qui se débattent dans une intrigue aux forts relents alarmistes.

Contagion nous relate la crise planétaire engendrée par l’apparition d’un nouveau virus mortel, ses répercussions sur la population (décès en pagaille, révoltes généralisées, « marasme sanitaire ») et la manière qu’ont les grands conglomérats militaro-politico-commerciaux de gérer l’affaire, partageant l’essentiel de leurs actes entre recherches expérimentales et manigances en interne, afin d’éviter une panique sans précédent. Le tout commenté par un trublion « anar » de la blogosphère (Jude Law), qui se plaît à enflammer l’opinion publique. Matt Damon assume quant à lui avec brio la caution dramatico-intimiste du film, se révélant convenue malgré une belle sensibilité, qui fait parfois mouche (cf. la « Prom Night » à la maison organisée pour sa fille).

Voici les grandes lignes d’un thriller scientifique paranoïaque, créant l’oppression par la multiplicité des points de vue, au travers de caractères disséminés « worldwide ». Un moyen comme un autre de faire monter la tension, relayée par un montage ultra dynamique et une BO synthétique, presque « Carpenterienne », des œuvres de Cliff Martinez, qui travailla récemment sur le soundtrack du magnifique Drive de Nicolas Winding Refn. D’un rendu vidéo confinant (faussement) au réalisme documentaire (tournage avec la caméra Red One), Contagion démontre bien vite ses limites, entre facilité(s) et absence d’orientation esthétique concrète.

Soderbergh (re)définit les normes d’un cinéma mondialisé, en prise avec la « terreur contemporaine » (la grippe H1N1 n’est pas loin) et rappelant les tentatives du duo Iñárritu/Arriaga (Babel, pour n’en citer qu’une). C’est cette spécificité, à la source du “fourmillement” émotionnel, qui figure véritablement les qualités et défauts du film. Lorsque d’une part, l’impact contextuel et formel de l’œuvre (montage alterné, dénuement de l’image vidéo) rend de prime abord l’expérience séduisante, on se retrouve d’autre part avec une réalisation impersonnelle (sans prise de risques), que je qualifierais volontiers de “clinique” ou d’aseptisée (un angle renforçant le discours faussement distancié du film), mais qui n’évite pas les élans moralisants (le sursaut “humanitaire” de la môme Cotillard en fin de film, les bonnes actions du personnage de Laurence Fishburne) et un simili happy end clichéesque. Avant d’asséner au spectateur une dernière “pichenette”, explicitant enfin l’origine précise du fléau.

En somme, une œuvre réussie mais sans éclat, avec un sérieux air de « déjà vu », moderne mais qui subira rapidement le poids des années. C’est déjà pas mal, en regard d’autres fraiches déceptions (Cowboys & Aliens, Captain America), si ce n’est que Steven Soderbergh aurait dû appuyer sensiblement plus fort sur la pédale « auteuriste »…


Commentaires sur le film

2 etoiles

Film hélas trop plat je m’entendais à mieux avec cette belle brochette d’acteur

10 novembre 2011 à 07:11 | Par marilyn
Apocalypse sans effets numérique

4 etoiles

Film catastrophe qui joue la carte du réalisme (pas de scènes spectaculaires). Casting top niveau, mais le scénario s’éparpille trop, mais j’ai trouvé vraiment passionnant ce que cela raconte tout le mécanisme pour combattre une pandémie ainsi que l’analyse d’une peur actuelle (le montage et la musique accentuent encore la modernité du sujet). Reste à savoir si ce film catastrophe est aussi une anticipation.

1er janvier 2013 à 17:01 | Par AnarchYgor

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 28662 photo 28663 photo 28664 photo 28665 photo 28666 photo 28667 photo 28668 photo 28669 photo 28670
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Edge of Tomorrow
2014
affiche du film
Ninja Turtles
2014
affiche du film
Colt 45
2013
affiche du film
Sin City: j'ai tué pour elle
2014
affiche du film
Dracula Untold
2014
affiche du film
The Baby
2014
affiche du film
Tokyo Tribe
2014
affiche du film
The Search for Weng Weng
2014
affiche du film
A Girl Walks Home Alone at Night
2014
affiche du film
Zombeavers
2014