Critique de film

pub

La Cité de la peur

"La cité de la peur"
affiche du film

Attachée de presse, Odile Deray vient présenter à Cannes un film d'horreur, Red is dead, un navet de série Z. Un tueur se met à commettre les mêmes meurtres que dans le film, lui apportant une publicité formidable. Odile fait alors venir Simon Jeremi, l'acteur principal, qu'elle nantit pour la frime d'un garde du corps, Karamazov.

pub


Trailer - La cité de la peur (1994)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de La cité de la peur - Derrière toi, c’est affreux !
Par : Damien Taymans

Plus rien ne va sur la Croisette : les projectionnistes de Red is Dead, un mauvais film d’horreur, sont assassinés l’un après l’autre. L’attachée de presse du film, Odile Deray, voit là une occasion inespérée de propulser la merde dont elle a la charge tout en haut des marches cannoises. Pour créer un terrible coup médiatique, elle rappelle Simon, l’acteur principal du film et engage Kara, garde du corps professionnelle de la protection (très) rapprochée...

Réunis vers la fin des années 80, Les Nuls officient essentiellement sur Canal + où ils parodient des programmes télévisuels et cinématographiques. Alain Chabat, Dominique Farrugia, Chantal Lauby et Bruno Carette (décédé en 1989) tiennent le cap d’Objectif nul avant d’entamer la présentation d’un faux bulletin d’information, le JTN, dans l’émission Nulle part ailleurs. Trois Sept d’Or plus tard, le trio se retire du monde de la télévision pour s’attaquer au grand écran. En 1994 sort sur les écrans un scénarisé par Les Nuls, La cité de la peur qui pastiche le cinéma d’horreur (dont Chabat est un fan absolu, rappelons que sa première apparition dans un long métrage date de 1989 dans un certain Baby Blood d’Alain Robak) et pousse la gaudriole jusqu’à imaginer la promotion accidentelle d’un nanar puissance 10 dans les salles combles du prestigieux festival de Cannes.

Débile à souhait (les Nuls dénombrent quelque 285 conneries, ce qui fait pas loin d’une connerie toutes les 20 secondes), La cité de la peur passera à la postérité grâce à sa kyrielle de répliques cultes ("Attention, chérie, ça va couper !", "Je suis super content !", "Vous ne préférez pas un whisky d’abord ?") et à la remarquable interprétation de l’ensemble (l’inoubliable Sam Karmann et le désopilant Gérard Darmon, qualifié pour l’heure de "vrai acteur"). Mais la principale force de cette gaudriole pelliculée réside dans la peinture caustique du milieu du cinéma brossée par les Nuls. Des projections minables du Marché du film au faste de la montée des marches du Festival de Cannes, le trio retrace la difficile ascension d’une oeuvre médiocre, promise à la mort par quelques critiques endormis, tandis que "Cafards d’automne" du réalisateur moldave Mévatlavé Kraspec reçoit une place d’honneur au sein de la programmation.

C’est là toute la puissance de La cité de la peur, mettre en exergue la crétinerie du cinéma d’auteur endimanché et les salamalecs de toute la profession en leur imposant une concurrence des plus fébrile avec le fameux Red is dead. Eprouvant pour les zygomatiques, le film de Les Nuls restera assurément dans les annales de la comédie française, aux côtés d’Astérix mission Cléopâtre, de quelques De Funès et des films de Jean-Marie Poiré. Etonnant d’ailleurs que le cinéaste ait cessé d’être drôle dès la sortie du film d’Alain Berbérian.


Commentaires sur le film

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

6 septembre 2011 à 21:09

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 17472 photo 17473 photo 17474 photo 17475 photo 17476 photo 17477 photo 17478
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Ninja Turtles
2014
affiche du film
Colt 45
2013
affiche du film
Sin City: j'ai tué pour elle
2014
affiche du film
Dracula Untold
2014
affiche du film
The Baby
2014
affiche du film
Tokyo Tribe
2014
affiche du film
The Search for Weng Weng
2014
affiche du film
A Girl Walks Home Alone at Night
2014
affiche du film
Zombeavers
2014
affiche du film
P'tit Quinquin
2014