Critique de film

pub

Carver

"Carver"
affiche du film

Faisant une halte dans une auberge isolée, une bande de jeunes devient la proie d\'un tueur en série adepte du snuff movie...

pub


Trailer - Carver (2008)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Carver - Ca va saigner
Par : Chroniqueurs
Tags : Gore, Snuff

Par Nicore

Ayant commencé sa carrière très tôt (puisqu’à huit ans il utilisait déjà le caméscope familial), le réalisateur Franklin Guerrero s’est ensuite fait la main sur des courts-métrages, des clips musicaux avant de pouvoir réellement se lancer dans la réalisation de longs métrages. Après un premier effort déjà enthousiasmant, The 8th plague, prenant et bien saignant, avant de se lancer dans ce Carver avec son ami et collaborateur Eric Williford, que le réalisateur souhaite comme un retour à l’âge d’or des Massacre à la tronçonneuse, mais en s’en différenciant de par l’aspect brut et graphique de scènes profondément sanglantes et extrêmes. Le script met en scène un groupe de jeunes adultes qui, en route pour un séjour de camping, se retrouvent en position de victimes d’un psychopathe qui s’amuse à filmer et à mettre en scène ses meurtres.

Malgré ce qu’on pourrait croire, le métrage ne verse jamais dans le voyeurisme béat. Au contraire, Guerrero laisse ces abominations s’inscrire dans une action sans cesse renouvelée. Au-delà de la tension permanente perce donc un certain suspense destiné à amener des effets de surprise globalement performants, tout en arrivant également à interpeller dans le choix précaire des survivants potentiels. Ecart par rapport aux principes de base du genre qui permet au métrage de continuer à surprendre pour même devenir sévèrement nihiliste dans son final refusant toute "happy-end" pour mieux assener un dernier coup au spectateur.

Rendus humains et attachants par une approche naturelle, les personnages subissent donc des violences qui affectent le spectateur, le mettent mal à l’aise, coincé entre le caractère débridé et "jouissif" de la cruauté barbare du tueur et l’empathie ressentie pour les protagonistes, sentiment qui est encore renforcé par l’atmosphère glauque et sordide enveloppant le métrage (notamment ces images "snuff" de la première partie et l’ambiance délétère et suffocante de la maisonnette, renvoyant directement aux grandes heures du premier Massacre à la tronçonneuse avec lequel le métrage entretient d’étroites relations).

Alors, bien sûr, l’intrigue n’est pas follement originale dans son concept et laisse même quelques longueurs d’avance au spectateur qui n’a que très peu de doutes sur l’identité du meurtrier rapidement mis en scène et déclaré comme tel. Mais le cinéaste fait preuve d’intelligence en laissant plusieurs zones d’ombre traîner tout au long du film, permettant du coup à l’oeuvre de ne jamais devenir prévisible sur le fond. La mise en scène efficace de Franklin Guerrero imprègne son film d’une atmosphère lourde et sordide tout en suivant l’action de près pour rendre ses temps forts dramatiques et tétanisant, faisant preuve d’un sens du suspense avéré. Les effets spéciaux sont largement probants, versant dans un gore franc et direct qui ne cherche pas pour autant l’outrance ou la surenchère afin de conserver un certain réalisme et ainsi montrer une violence brute et sans rémission.


Critique de Carver - Carrvément dispensable...
Par : Gore Sliclez

On peut parfois se demander pourquoi certains réals labellisent leur film d’un sérieux “inspiré de faits réels”au vu de la très libre interprétation qu’ils font de ces mêmes faits. Mais après la vision de Carver du réalisateur Franklin Guerrero Jr on comprend mieux l’utilité de la notice qui s’avère une nouvelle fois plus mercantile que véridique et qui permet surtout de leurrer le spectateur sur le contenu.

Peu inspiré, Carver est une nouvelle fois une somme de clichés inhérents au genre tant dans la forme que dans le fonds : les rednecks toujours aussi crétins, le boogeyman, une sorte de géant neuneu de 120 kilos, les djeunes qui ne s’inquiètent jamais du sort de leur pote avant d’être eux-mêmes découpés en rondelles, la cabane au fond du bois idéale pour du snuff en toute discrétion et on en passe...tellement. On appréciera au passage la blonde courant en sous-vêtements en pleine nuit et en pleine forêt pour les pervers que nous sommes...

Et comme l’intrigue ne tient que sur un confetti, le réal décide alors de prendre une vitesse supérieure dans le craspec mélangeant visions de cuvettes repeintes à la merde, mises à mort sadiques du plus bel effet et dignes de ce mouvement torture porn des années 2000 lassant et confinant de plus en plus au ridicule. Sans aucun effet de surprise, chaque scène de Carver est ennuyeusement prévisible et corrobore une nouvelle fois cette impression d’un manque d’inspiration flagrant du réal au profit d’une surenchère classique de gore niais à travers une mise en scène maladroite. Une scène se dégage néanmoins du lot, celle d’un pétage de couille du plus bel effet et jamais aussi bien filmé. Comme quoi...

Un relatif suspens, les jeux convaincants des acteurs et la plastique des scream queens permettent au film de naviguer en surface des eaux troubles et nauséabondes d’un certain cinéma qui privilégie le trash sans nuances et sans densité. Une profusion sans limites de plans choc qui noie la moindre commisération envers les héros, obligeant le spectateur à regarder les scènes avec une distanciation étonnante pour un film qui se veut choc. L’approche thématique d’un sujet comme celui des snuff movies étant ici bien moins subtile qu’un 8mm ou encore d’un Tesis que l’on conseillera plus volontiers...

Commentaires sur le film

0 etoiles

je ne peux donner un avis enceinte je n’ai pas pu regarder jusqu’au bout, je me suis arrêter quand le tueur broit dans les toilettes la couille d’ un étudiant, impossible c’est tellement bien fait que j’en ai vomi lol.

14 juillet 2009 à 09:07 | Par liline
Des moyens...moyen ?

1 etoiles

On est en droit de ce poser une question :
La pauvreté de ce film est-elle due à un petit budget ou un petit scénario ?

Si l’on a vu le film en entier (j’aurais jamais cru qu’on puisse être si retourné, j’espère que tu t’en est remise liline ;) ) on se rend compte que le budget n’y est pour rien ...
Peut être que 90% de la somme sont passé dans cette fameuse "scène de la couille" ,si osée et remarquable, au détriment de la qualité vidéo et de celle du personnel.

Que dire de bien ? Certains effets sont bien réussit (pas seulement notre testicule pressée, mais également certaines cicatrices et autres blessures, ainsi que ces immondes chiottes), le concept des bobines visionnées par les héros avait du potentiel, on ne peut pas vraiment incriminer les costumiers, et...c’est à peu près tout. ^^

Les dialogues sont

6 août 2009 à 23:08 | Par Hannimatt
Des moyens...moyen ? (suite)

1 etoiles

d’une banalité navrante, on constate des erreurs flagrantes au niveau du cadrage comme de l’éclairage, les héros ont des personnalités tenant de la caricature et leur comportement est parfois complètement improbable, le cliché de la nuit de pleine lune est surexploité, les scènes gores sont elles aussi exagérée et du coup gâchées, et les failles scénaristiques sont nombreuses : Comme par hasard les personnages, contrairement à toutes les autres victimes, se font attaquer la nuit et ne sont pas filmés, on y apprend que les blessures graves (voir mortelles) deviennent supportables au bout de quelques instants, que l’on peut coupé une cheville en 30secondes avec un couteau denté, etc...

7 août 2009 à 00:08 | Par Hannimatt
pas mal

4 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

j’ai adoré ce film...beaucoup de scenes gores ce qui rends le film super....je le conseille tout simplement

16 août 2009 à 07:08 | Par sonia59
d’enfer

0 etoiles

après tout c’est du gore ! si vous aimez pas changez de registre ! très bonne ambiance

27 août 2009 à 01:08 | Par liloo
Dans le genre, il y a eu nettement mieux ...

0 etoiles

daube Daube !

Après les déceptions de la collection "Extreme" chez l’éditeur Emylia, je dois reconnaitre que je ne m’attendais pas à grand chose de ce "Carver". Malgré tout, la critique dans un des derniers Mad Movies me laissait espérer un métrage finalement pas si mauvais que ça, bien mal m’en a pris, puisque ce film ne fait franchement pas mieux que les autres ...

On s’y ennuie fortement, prévisible, mal filmé ... franchement pas grand chose à retenir si ce n’est, il est vrai, quelques scènes gore du plus bel effet (étonnant d’ailleurs que celles ci soient réussies pour un aussi petit budget). Dans le même genre, sorry, mais on a déjà vu nettement mieux, tout récemment encore.

Niveau technique, c’est pas ca non plus, malgré une édition Blu Ray. Bon, ok, nous avons droit (enfin) à une piste en VO sous titrée français, ma

30 août 2009 à 23:08 | Par Dreamhunter4
K.e.v.i.haine

3 etoiles

Moi j’dis pour ceux qui aiment les films les gores...c’est tout à fais pour vous ^^

4 septembre 2009 à 04:09 | Par teuchiland57600

0 etoiles

daube Daube !

les réalisateurs de fims gore américains abusent des mentions"tiré de faits réels",pour attirer le spectateur et se donner le prétexte à un défilé de scènes plus sanguinolentes les unes que les autres.L’histoire est toujours la même.Un gros limite attardé mental,un frère plus malin qui couvre les jeux du petit et filme le tout,et une fournée d’étudiants bien américains,dans le genre mignons et proprets.Mention spéciale à la scène de la testicule éclatée,(du jmais vu,c’est très bien fait,berk),et au comportement crétin du dernier survivant qui s’assied tranquilllement visionner un dernier petit film,et se demande enfin(il était temps),qui a tourné ces films.La fin étant prévisible.Je le conseille aux amateurs de gore qui tâche.

14 octobre 2009 à 10:10 | Par CALIGULA

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Moi je dit que ce film est trés bien fait je n’ai pas autant flipper depuis à l’interieur .

15 mai 2010 à 00:05 | Par machine59

0 etoiles

daube Daube !

Nul, ennuyeux.

14 juillet 2010 à 23:07
Vraiment nul

0 etoiles

daube Daube !

L’histoire ne tient pas debout !!! Très mauvais scénario !!! C’est du recopiage sur les autres films gore ! Trop prévisible ! Et toujours la même histoire un gros attardé mental qui se défoule sur des jeunes et stupides étudiants qui ne pensent qu’à leur cul !!! Le meilleur film gore est scream ou le cercle (film japonais).

1er novembre 2010 à 23:11 | Par gvumieux

3 etoiles

C’est pas le film du siècle, mais si vous êtes amateurs de films gores et que vous voulez pas vous prendre la tête, ça se regarde. Evidemment, le scénario n’est pas très travaillé, comportent certaines incohérence, et rien de nouveau dans ce film hormis la fameuse scène de la testicule, mais j’ai quand même apprécié ce film !

18 novembre 2010 à 03:11

0 etoiles

23 juillet 2012 à 16:07 | Par lina kofktmlj

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 16898 photo 16899 photo 16900 photo 16901 photo 16902 photo 16903 photo 16904 photo 16905 photo 16906
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage