Critique de film

pub

Bukarest fleisch

"Bukarest Fleisch"
affiche du film

Lara se rend en Roumanie sur les lieux de l'accident qui a causé la mort de sa soeur ...

pub


Trailer - Bukarest fleisch (2007)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Bukarest Fleisch - Fetscher fait son entrée chez les grands !
Par : Quentin Meignant
Tags : Survival

Avoir son travail de fin d’étude sélectionné en compétition européenne au BIFFF, cela tient clairement du génie ou du miracle. C’est pourtant ce qu’a vécu Andy Fetscher, jeune réalisateur allemand, avec son premier long métrage, Bukarest Fleisch.

Le jeune homme, de son propre aveu, n’aime pas ce que donne son film à l’écran et se verrait plutôt en réalisateur de western à l’avenir. Et pourtant, pour une première, on peut avouer que c’est loin d’être mauvais !

Le générique commence d’ailleurs par faire sourire, avec un cœur de feu qui encercle une photo de vache. On s’attend donc à une gentille fable bien école sur la défense des animaux ou quelques chose du genre.

On est en fait loin de se douter que Fetscher va tout faire pour rendre l’ensemble percutant dès les premières minutes. Ainsi, la mort de la famille de Lara est très vite annoncée à cette dernière qui ne trouve pas mieux de fuir la réalité en sortant en boîte et en abusant de la dive bouteille.

Le caractère bien trempé de la blondinette transparait à chaque plan d’elle et l’on ne peut que féliciter Fetscher pour ce portrait psychologique rapidement dressé afin de mieux nous faire comprendre la suite : totalement saoule, elle parvient à convaincre son petit copain et deux amis à partir en Roumanie pour comprendre la raison de la mort de sa famille.

Commence alors la véritable histoire, totalement speed et affolante, avec comme fond une excellente bande originale. Faite de métal et d’effets sonores dignes des plus grands thrillers, la création de Steve Schwalbe (responsable des effets sonores sur Troie et Le roi Arthur) donne toute sa dimension horrifique au métrage.

S’enchaînent alors des flash-back véritablement effrayants (celui avec l’abattage des vaches est particulièrement impressionnant) qui donnent un poids non négligeable à la profondeur de l’intrigue et du film en lui-même.

Bien sûr, ne jouissant que d’un budget de 50.000 euros, le jeune réalisateur ne savait pas non plus faire de miracles. Néanmoins, dans l’incapacité de louer le matériel ad hoc pour réaliser des travellings bien souples, le jeune Allemand a eu une superbe idée : pour donner un peu de pêche à l’action, il prit sa caméra sur l’épaule et filma tout au poing.

Il est donc très impressionnant de constater à quel point ces mouvements réalisés manuellement sont techniquement presque parfaits, distillant même un brin de tension supplémentaire grâce à des chocs et coups très bien réalisés.

Des scènes d’une incroyable vigueur se produisent alors de manière très efficace. Un certain don pour le gore jouissif est même décelé dans le chef du jeune Fetscher. La séquence du verre brisé par terre est totalement réussie et d’une qualité qui laisse entrevoir un sadisme magnifique, une cruauté flamboyante.

Nous assistons alors dans la deuxième partie à un survival bien speed que rien ne vient entraver. Les scènes sanglantes sont toujours aussi réussies tandis que la tension est à son comble.

Malheureusement, Fetscher a voulu trop bien faire et a quelque peu sabordé son métrage sur la fin. Une scène d’amour lesbien totalement inutile, une séquence à la MacGyver d’un ridicule rarement égalé et une sorte de publicité mal placée pour des vacances en Roumanie font du final un grand instant de médiocrité.

La note d’excellence qu’aurait pu recevoir le film est quelque peu voilée par cette fin désastreuse. Même si Bukarest Fleisch ne risque pas de gagner le prix de Meilleur film européen, il aura néanmoins eu le mérite de nous tenir en haleine durant près d’1h30. On pourrait comparer ce film à Haute tension d’Aja, en espérant que Fetscher connaisse la même trajectoire que le réalisateur français et qu’il continue à nous régaler !

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 16521 photo 16522 photo 16523 photo 16524 photo 16525 photo 16526 photo 16527 photo 16528
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage