Critique de film

pub

Bruiser

"Bruiser"
affiche du film

Henry Creedlow a toujours respecté les règles et fait ce qu'on lui demandait de faire sans poser de questions. Mais un matin, il découvre... que son visage a disparu. Tout ses efforts d'intégration et son désir de reconnaissance ont fini par lui coûter la seule chose qu'il ne peut pas remplacer : son identité. Il n'est plus qu'un vide, un anonyme, un fantôme. Il explose et décide de se venger de tous ceux qui ont pu lui causer du tort : sa femme qui le trompe depuis des années, son meilleur ami qui l'escroque en cachette, son patron qui le traite comme un moins que rien...

pub


Trailer - Bruiser (2000)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Bruiser - Critique de qualité mais résultat décevant…
Par : Quentin Meignant
Tags : Psychologique

Certes, un film de Romero n’est jamais tout à fait mauvais, mais il faut bien avouer que celui-ci est sans doute un peu trop limite que pour espérer recevoir une mention honorable, digne des chefs-d’œuvre de son réalisateur. La critique d’une société qui écrase sans cesse les plus faibles est pourtant excellente ! C’est réellement le principe même du capitalisme et de la loi du plus fort qui est ici exploitée et décriée avec bon sens.

L’ami George marque nos esprits en nous montrant le parcours d’un gars qui a tout pour réussir mais qui mène une bien triste vie parce qu’il n’est pas un « requin ». L’évolution du scénario nous offre la rebellion de cet homme à qui l’on a tout pris : fierté, argent, femme,… Il est purement jouissif de voir ce looser, qui comme nous patauge dans les problèmes du quotidien, s’en prendre aux vrais requins, ceux qui nous spolient et qui se font de l’argent sur notre dos. De ce point de vue-là, le film est irréprochable et d’une très grande qualité.

L’autre point fort est la qualité des rares scènes d’action comme la pendaison de Janine, la femme de Henry. Celles-ci portent clairement la griffe Romero et nous reconnaissons tout de suite l’immense talent de metteur en scène de ce dernier ! Le problème, c’est que trop peu de scènes nous permettent de le constater car, à part quelques scènes plutôt percutantes, nous avons juste droit à une histoire romantique où le fantastique n’a rien à faire.

Cette histoire plutôt romantique est certes bien montée mais n’apporte pas grand-chose à une intrigue plutôt plate et parsemée de défauts. La musique, par exemple, est sans doute une des plus pitoyables qui existe. De plus, dès que ce brouhaha se met en route, nous devons abaisser le son tellement ce bruit infernal est fort ! Une cacophonie sans nom qui n’a pas sa place dans un tel métrage et dont on ne comprend absolument pas l’utilité. Les dialogues quant à eux ne sont ni bons ni mauvais et n’apportent ni n’enlèvent à la « qualité » du film. Le scénario n’est pas mauvais à proprement parler mais il est loin d’être bon !

Cela passe, sans fracas et cela s’évanouit de notre mémoire au fur et à mesure que l’on avance. Rien de bien accrocheur ne vient éveiller notre intérêt. Ce film n’a pas été primé et a été détruit par les critiques. Nous avons voulu lui donner une chance par respect à cet immense réalisateur qu’est Romero. Nous ne pouvons pas dire que nous ayons apprécié, ni que nous ayons détesté mais cela nous a laissé froid.

Bref, un film à voir pour sa critique de notre société mais cela s’arrête là !

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 16480 photo 16481 photo 16482 photo 16483 photo 16484
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage