Bernadette (BD Cul)

1er décembre 2014 | Par : Alan Deprez (Vivadavidlynch) | Des bulles

À l’ombre des pines !

Titre Bernadette

Auteur El Don Guillermo

Éditeur Les Requins Marteaux

Année 2014

Genre Érotisme, paillardise

Note 8/10

Résumé

Vous rêvez de passer vos vacances à l’ombre des pines ? Alors, le camping du Dauphin Vert est fait pour vous ! Ici, les boules de nos campeuses s’écartent rarement du gros cochonnet… Nudistes, voyeurs, exhibs, échangistes et mélangistes, tous viennent griller leur merguez dans une ambiance très sea, “sex and foune”. C’est Bernadette, un grand boudin à lunettes, accroc à la quéquette, qui assure nos animations lubriques et reçoit sous sa tente pour des jeux libidineux.Vous êtes sportifs ? Alors tentez de séduire Nadine, l’indécrottable fleur bleue un peu neuneu, qui n’a encore jamais vu la couleur d’une queue. Les amatrices de “con-vivialité” seront comblées par Marco, le beauf hétéro en marcel et en maillot. Au camping du Dauphin Vert, il y en a pour tous les trous ! Au retour, le sourire aux lèvres et en “glande forme”, vous ne manquerez pas de vous dire : “Rectum Sweet Home”.

Neuvième sortie de la collection BD Cul (“Le N°1 de la BD indébandante”) initiée par Les Requins Marteaux, Bernadette jouit d’un excellent niveau, à l’image des autres pockets licencieux déjà parus (nostalgiques d’Elvifrance, ces mots vous sont adressés !). L’œuvre d’El Don Guillermo, fondateur de la revue Dopututto - chère aux initiés -, est d’une paillardise bon enfant, qui rappellera à quelques-uns les instants de bonheur passés devant les films de Max Pécas, éternel chantre de la grivoiserie aux accents gaulois.

Tout y est, de l’intrigue basique mais prétexte aux actes charnels, à la galerie de personnages azimutés (croqués de manière singulière : stylisés/“ni beaux ni laids”), sans oublier un décor très fédérateur (un camping du fin fond de la France) et des sailles humoristiques parfois balourdes.

Bernadette, l’héroïne nympho en titre, synthétise tous ces éléments, elle qui n’agit que par pur hédonisme et baise comme elle respire, se donnant au moindre prétendant. Son physique ingrat ne fait pas office de repoussoir, car elle n’envisage la chose qu’avec légèreté ; sa générosité est son plus grand atout séduction. Elle fait souffler un vent de liberté à travers le camping du Dauphin Vert, qu’elle contribue à transformer en gigantesque lupanar.

Si l’on ne devait extraire qu’un seul moment de ce Bernadette , ce serait à n’en point douter le concours de bites (!) ayant lieu chaque été et remplaçant le sempiternel show des prétendantes à Miss tee-shirt mouillé. Voilà qui devrait raviver des souvenirs émus chez nombre d’entre vous et vous coller un sourire tenace ; un effet pas très éloigné de celui provoqué par la BD d’El Don Guillermo.

Quant au concours précité, il aidera peut-être des membres de la rédaction de Cinémafantastique à assumer un peu plus leur hétérocuriosité !

Pour commander Bernadette sur le site des Requins Marteaux.

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage