Critique de film

pub

Benoît Brisefer: Les taxis rouges

"Benoît Brisefer: Les taxis rouges"
affiche du film

Benoît Brisefer, âgé de 10 ans, est un petit garçon au caractère bien trempé et d’une grande générosité qui cache sous une apparence très ordinaire de supers pouvoirs. Son seul point faible : il perd toute sa force quand il s’enrhume. Courageux, vaillant et très volontaire, ce super-héros pas comme les autres n’hésite pas une seconde à passer à l’action pour défendre ses amis et combattre le mal. Sa petite ville est menacée par une bande de malfrats avec à leur tête le leader charismatique Poilonez qui, sous couvert de l’implantation d’une nouvelle compagnie de taxis, LES TAXIS ROUGES, ont pour objectif de piller la ville. Mais c’est sans compter sur l’intervention fortuite de Jules Dussiflard et surtout Benoît Brisefer qui vont se dresser sur leur route…

pub


Trailer - Benoît Brisefer : Les taxis rouges (2014)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Benoît Brisefer : Les Taxis rouges - Aaatchoum !
Par : Damien Taymans

Créé en 1960 par Peyo peu après les Schtroumpfs, Benoît Brisefer est un super-héros franchouillard malgré des origines bien belges. Un gamin à béret doté d’une force surhumaine, capable de réaliser mille prouesses à condition qu’il ne s’enrhume pas. L’histoire n’étant qu’une succession de cycles qui se répètent inlassablement, les premiers pas de Benoît sur une toile de cinéma se dessinent deux ans après le succès des petits bonshommes bleus outre-Atlantique. L’adaptation du premier album des aventures de Brisefer, Les Taxis rouges, naît en 2013 sous l’œil bienveillant de Véronique Culliford, fille du feu dessinateur. L’épisode en question suit les mésaventures du gavroche de Villejoie-la-Grande et du taximan Jules Dussiflard qui tentent de résister face à l’envahisseur rouge. Bien loin de la menace communiste (la seule guerre froide qui se prépare concerne le nez du jeune héros en proie au rhume), l’ennemi n’est autre qu’une énorme compagnie de taxis dirigée par l’infâme Poilonez qui fomente dans son bureau high-tech de bien odieux complots...

Manuel Pradal (Un Crime, Marie Baie des Anges) se perd ici en terre inconnue et s’égare dans le dédale des ruelles et impasses de Villejoie-la-Grande. Quand la bande dessinée mêlait sur fond de mélancolie (ah cette petite bourgade tranquille encaissée où chaque citoyen est affublé d’une fonction, où les amours naissent sur les bancs publics, où le redresseur des torts est haut comme trois pommes) des aventures parfois fantastiques souvent policières avec de multiples emprunts à l’espionnage, le film abandonne toute dimension poétique et bucolique, préférant les affres de la comédie lourdaude de tradition française. Le récit capitalise ainsi sur une mécanique grossièrement ronflante, à savoir une succession de gags visuels globalement ratés (les effets visuels ont bénéficié d’autant de soin que le décor tape-à-l’œil jusqu’à l’écœurement) et des acteurs confirmés (Gérard Jugnot campe le taximan, Jean Reno le vilain patron) cabotinant à l’excès pour s’adapter au ton du gentillet mais fade Leopold Huet.

Benoît Brisefer : Les Taxis rouges sonne dès ses prémisses le glas d’une soi-disant franchise : de la mise en images aux dialogues, tout y est invariablement médiocre, à telle enseigne qu’on en viendrait à douter de la qualité pourtant avérée du matériau d’origine. Grippé de la tête aux pieds, ce script bénéficie d’un rendu tout aussi foireux. A déconseiller même aux morveux, c’est dire...


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 50700 photo 50701 photo 50702
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage