Festival de Bruxelles (BIFFF)

BIFFF ON STREAM - The Thompsons

Quentin Meignant

Si l’effet de surprise de The Hamiltons s’est bien entendu estompé, sa suite est une pleine réussite. Les Butchers Brothers oscillent ici entre les scènes chocs dont ils ont l’habitude et une narration plus posée qui permet à The Thompsons de se démarquer du reste de leur filmographie. Hormis un final cousu de fil blanc, il n’y a pas grand chose à reprocher à cette séquelle...

Damien TaymansGIF

Toujours aussi peu inspirés dans l’art de la mise en scène, Altieri et Florès réchappent leur cinéma en modernisant par touches discrètes un schéma des plus classique, n’hésitant pas au passage à afficher clairement leurs références quitte à citer stricto sensu les œuvres fondatrices de leur conception du septième art (Les Frontières de l’aube notamment). Hamiltons et Thompsons, comme Altieri et Florès, ne font qu’un et revigorent un tant soit peu une production horrifique en pleine ankylose.

Alan Deprez

Les Butcher Brothers sont très forts. Sans véritablement renouveler le genre vampirique, "The Thompsons" - sorte de suite à "The Hamiltons" - le revivifie en livrant une œuvre énergique, peu avare en effets graphiques (gentiment gore) et en nudité. C’est moins rock dans l’esprit que "The Violent Kind" et on dénote quelques tâtonnements, mais pas de quoi émousser notre enthousiasme !

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage