BIFFF 2017

BIFFF ON STREAM - The Bar

Quentin Meignant

Cela fait maintenant quelques années que de la Iglesia semble vouloir servir du réchauffé à ses aficionados. Mais là, trop, c’est trop et ce El bar déçoit à tout point de vue, de ses débuts bavards à une intrigue qui passe au second plan face aux efforts burlesques du réalisateur.

Alan DeprezGIF

Thématiquement et formellement, Alex de la Iglesia peine à se renouveler. The Bar en est l’exemple parfait : péripéties téléphonées, jeu outré des acteurs - poussé à son paroxysme lors de scènes confinant à l’hystérie - et manque flagrant d’inspiration (il s’agit à nouveau d’un huis clos, comme dans My Big Night). De temps à autre, une poignée de séquences nous sort de notre torpeur (telle cette poursuite dans les égouts, avec un usage intelligent du bodymount) et la beauté de Blanca Suárez nous a tapé dans l’œil. Ça reste peu...

Sébastien Brunclair

Durant la première partie de The Bar, de la Iglesia nous sert du mauvais théâtre filmé, mené par une troupe d’acteurs en roue libre débitant des tonnes de répliques peu inspirées. La suite, si elle a au moins le mérite d’offrir un surplus de rythme (et encore), ne vole pas beaucoup plus haut.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Kodoku : Meatball Machine
2017
affiche du film
Night of Something Strange
2016
affiche du film
Bloodlands
2017
affiche du film
From a House on Willow Street
2016
affiche du film
The Mermaid
2016
affiche du film
Vanishing Time: A Boy Who Returned
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage