BIFFF 2016

BIFFF ON STREAM - Pride and Prejudice and Zombies

Quentin Meignant

L’œuvre originale de Seth Grahame-Smith n’était déjà pas folichonne mais le film parvient à faire pire. Pas grand chose à voir dans cette petite série B bavarde...

Damien Taymans

Sans le moindre préjugé ni orgueil, il convient de laisser de côté cette œuvre sans inventivité qui se cantonne à reproduire servilement l’entreprise opportuniste originelle. Même les zomblards n’y croient pas une seule seconde et freinent leur appétit, c’est dire...

Seb Brunclair

Ni un bon film d’époque, ni un bon film de zombies, cet Orgueil et Préjugés et Zombies reste appréciable durant sa première heure grâce à sa distribution et sa photographie de qualité. Les 45 minutes restantes, elles, semblent interminables.

Alan Deprez

Pas honteux, ce Pride and Prejudice and Zombies se laisse regarder sans déplaisir, mais la sauce entre élans romantiques, bons sentiments et éclats gentiment gore ne prend jamais (R.I.P. Jean-Pierre Coffe, apôtre du bon goût culinaire). Ça paraît très long, mais n’oublions pas que c’est librement inspiré de Jane Austen. Ceci expliquant cela.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ouija: les origines
2016
affiche du film
Synchronicity
2015
affiche du film
Les animaux fantastiques
2016
affiche du film
Mademoiselle
2016
affiche du film
Second Origin
2015
affiche du film
Independence Day: Resurgence
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage