BIFFF 2015

BIFFF ON STREAM - Everly

Samuël TubezGIF
Non-stop-gory-action-with-sexy-badass-chicks-and-crazy-yakuzas ! What else ? Ben, c’est déjà pas si mal et au moins on ne s’emmerde pas !

Quentin Meignant

Salma Hayek sublimissime en mode je-dézingue-le-monde-entier-alors-fais-pas-chier face à des méchants tous plus barrés les uns que les autres. Un beau crescendo qui vire délicieusement au porte-nawak. Idéal pour la nuit !

Alan DeprezGIF

La bomba latina Salma Hayek n’avait plus été autant érotisée depuis Une nuit en enfer. Ici, elle l’est à chaque instant et porte littéralement le film sur ses épaules. En femme de joie s’improvisant flingueuse, elle n’accuse pas le poids des années (48 ans au compteur) et ses courbes incendiaires rendraient fou n’importe quel mâle normalement constitué. Pour le reste, ce n’est guère palpitant et les péripéties scénaristiques, tout comme les dialogues, sont à peine dignes du fond du panier des actioners DTV. C’est très bis et convenu, sans ce grain de folie qui aurait fait décoller l’œuvre de Joe Lynch (pourtant en poste sur l’excellent film à sketches Chillerama).

Fred Pizzoferrato

Servi par une mise en scène efficace, Everly n’en tourne pas moins rapidement en rond en dépit de sa bonne volonté roborative. Néanmoins, il est possible de s’amuser devant ce divertissement jusqu’au-boutiste qui offre exactement ce que le public attend : une actrice hyper-sexualisée et une violence ultra sanglante.

Damien Taymans

Salma est éblouissante, ça déménage dans tous les sens. Le film d’entrée parfait pour la nuit !

Seb BrunclairGIF

C’est très con, violent, rythmé (mais interminable) et Salma Hayek y est traitée comme la reine des MILF. Faut-il en dire plus pour convaincre les éventuels intéressés ?

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage