Festival de Bruxelles (BIFFF)

BIFFF ON STREAM - Deadly Virtues : Love.Honour.Obey.

Quentin Meignant

Et si elle était là, la claque surprise du festival ? Après des débuts laborieux et laissant entrevoir un home invasion en bonne et due forme, Deadly Virtues dévoile son vrai visage et fait montre d’une intelligence rare dans le domaine. Le traitement des personnages et la direction d’acteurs sont parfaits pour un sujet réellement éprouvant... même pour le spectateur !

Damien Taymans

Après une petite demi-heure d’indifférence polie, on tombe dans le piège tendu par Deadly Virtues et on ne peut plus se défaire de l’empathie ressenti à l’égard de l’héroïne, martyr moderne d’une société qui ne peut se défaire totalement de son modèle patriarcal voire misogyne. Ce "mind invasion" pénètre durablement les esprits et captive autant qu’il dérange.

Seb Brunclair

Et une grosse claque dans la tronche, une ! Passé les premières minutes qui n’augurent rien de particulièrement captivant, le film, porté par trois fabuleux comédiens, nous prend dans ses filets pour ne plus jamais nous relâcher. Le final, d’une intensité rare, risque de rester longtemps dans les mémoires.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage