Festival de Bruxelles (BIFFF)

BIFFF ON STREAM - Cheap Thrills

Quentin Meignant

Une oeuvre étonnante et fraîche qui met de côté l’aspect malsain qu’il aurait pu développer pour laisser toute latitude à une sorte d’étude comportement. C’est fin, très fin et d’ailleurs les héros en mangent sans faim...

Alan Deprez

Cheap Thrills n’a pas usurpé sa réputation de bombinette de festivals. La péloche d’E.L. Katz est une satire sociale cruelle, gore, à l’esprit punk et nimbée d’un noir profond ; celui de l’âme humaine, corrompue par l’argent. L’expérience peut s’avérer éprouvante, si j’en crois un de mes voisins de salle, pris d’un malaise à la vision de la séquence du "petit doigt coupé"...

Damien Taymans

E.L. Katz, scénariste attitré d’Adam Wingard, mesure à l’aide de sa caméra la démesure de ces cobayes et transmet une photographie de cette triste réalité sociale. L’homme, pour assurer ses arrières, doit paradoxalement remuer du croupion et saisir toutes les opportunités, sans peur d’y perdre ses valeurs. La force du script réside dans le réalisme des personnalités et situations qu’il propose et dans le refus de céder aux sirènes de l’outrance (une fiente de chien dans le jardin, pas question de la manger...). Sans excès, Cheap Thrills donne une certaine idée du nihilisme et de l’individualisme ambiant et dépeint un portrait au vitriol de l’amoralité capitaliste. Un essai malin, haletant et brillant...

Samuël Tubez
Sur un postulat de court métrage, E.L. Katz livre un parfait condensé d’humour noir et de satire sociale, nous baladant du rire au malaise avec une facilité déconcertante. Ni trop long ni trop court, parfaitement fluide, impeccablement interprété, Cheap Thrills est une petite bombe. Et le plan final est juste parfait !

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage