BIFFF 2016

BIFFF ON STREAM - Baskin

Seb Lecocq

Volontairement grotesque, le final de Baskin peut choquer voire totalement rebuter certains de par son absence de compromis et de concessions. On bascule d’une trame réaliste, presque policière, à un spectacle d’horreur pure, blasphématoire et frontal.

Damien Taymans

Baskin est un film d’horreur, un vrai. Graphiquement outrancier, il nous fait lentement pénétrer dans les abîmes des enfers et marque durablement la rétine. Glauque et saisissant.

Quentin Meignant

Sans conteste le scénario le plus mal ficelé vu depuis très longtemps. Si au moins la mise en forme venait sauver la chose, cela passerait mais le mode found footage étant activé - on ne sait trop pourquoi -, les nombreux effets gore font pschittt.

Alan Deprez

Trop bavard et sur base d’un scénario-prétexte (on sent nettement le court-métrage développé en long), Baskin parvient tout de même à dépeindre une imagerie lovecraftienne séduisante et se montre généreux dans le gore malsain. C’est déjà plus que pas mal.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017
affiche du film
K-Shop
2016
affiche du film
Extinction
2015
affiche du film
Attraction
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage