Festival de Bruxelles (BIFFF)

BIFFF ON STREAM - Abductee

Alan Deprez

Malgré un postulat intrigant (un homme qui, kidnappé, se réveille dans un container en mouvement et cherche à en savoir plus), "Abductee" - 2ème réalisation de Yudai Yamaguchi présente dans la programmation du BIFFF cette année, après l’OFNI "Snot Rockets" - est une sacrée déception. Ennuyeuse et empesée, l’œuvre ne démarre jamais réellement, s’enlisant dans son concept de huis clos, avant de sombrer dans un twist final grandiloquent et absurde.

Damien TaymansGIF

L’enquête occupe l’essentiel du récit et comporte assez de révélations différentes pour soutenir l’intérêt du spectateur quand la forme ne s’autorise quant à elle aucun sursaut, coincée dans ce cercueil d’acier. Si Abductee surprend dans un premier temps par le sérieux affiché par son auteur et l’ingéniosité toute relative de son intrigue, on pointera un sacré ventre mou dans l’œuvre qui aurait pu aisément se passer d’un bon quart d’heure. Et ce détour par Incassables rend le film définitivement inclassable...

Samuël Tubez

Yamaguchi change de registre mais ne parvient pas à nous tenir en haleine dans ce huis-clos ronflant à la conclusion ridicule.

Seb BrunclairGIF

Quand un ex Sushi Typhoon s’attaque au huis-clos à la Buried, cela donne Abductee. Si le film fait illusion durant un certain temps et que le scénario intrigue, on désenchante vite devant une progression trop lente et un final ridicule qui nous rappelle la tendance porte nawak de Yudai Yamaguchi.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage