BIFFF 2016

BIFFF 2016 - Absolutely Anything, la comédie de l’année ?

Le génie comique de Simon Pegg une nouvelle fois mis en avant !

S’il est unacteur contemporain chéri de nombre de bifffeurs, il s’agit sans conteste de Simon Pegg qui, en plus d’avoir crié à de nombreuses reprises son amour pour le cinéma de genre, régale plus qu’à son tour de ses mimiques au sein d’œuvres souvent incontournables.

Absolutely Anything fait sans aucun doute partie de cette race de films qui laissera une trace indélébile - positive ou non - dans l’inconscient des spectateurs (dont ceux du BIFFF), qui ont eu l’occasion de le découvrir hier. Le pitch du film du Monty Python Terry Jones est on ne peut plus simple : Neil, écrivain loser amoureux (en vain) de sa voisine et prof à ses heures (perdues), est un humain comme un autre, qui reçoit du jour au lendemain un pouvoir suprême répondant à tous ses désirs. Celui-ci est le fait d’extraterrestres qui lorgnent sur la Terre dans le but de la détruire, mais offrent une chance à l’humanité de se sauver si Neil décide de faire le bien avec ses pouvoirs. Autant dire que cela n’est pas gagné !

Un Monty Python aux commandes d’une oeuvre mettant en scène Simon Pegg, autant dire que la chose ne faisait aucun doute : Absolutely Anything ne pouvait verser que dans la franche rigolade, voire dans le délire le plus dingue. Et c’est justement ce qui fait la force d’une œuvre dont l’humour, qui aurait pu être distillé tout en finesse à la mode british, prend vite un tour potache, allant même jusqu’à être digne des déconnades de l’époque de Chabat & cie aux commandes de Didier.

Non seulement Absolutely Anything parvient à assurer la facette SF de son ensemble en donnant vie à des créatures extraterrestres dignes des Muppets, mais en plus, le métrage recèle un nombre de scènes loufoques à peine croyable, ne laissant d’ailleurs aucun répit au spectateur, qui ne peut que s’étouffer entre deux rires. Le public du BIFFF ne s’y est pas trompé et il serait fort étonnant de ne pas retrouver l’œuvre dans le trio final choisi par les abonnés en vue du Prix Pégase.

Un Simon Pegg des grands jours, un scénario déluré et des délires sans limite ; Absolutely Anything pourrait au final bien être LA comédie incontournable de l’année.

Quentin Meignant

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ouija: les origines
2016
affiche du film
Synchronicity
2015
affiche du film
Les animaux fantastiques
2016
affiche du film
Mademoiselle
2016
affiche du film
Second Origin
2015
affiche du film
Independence Day: Resurgence
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage