Critique de film

pub

Anthropophage Holocaust

"Zombi Holocaust"
affiche du film

Les vols d'organes dans les hôpitaux de New York se multiplient. Une équipe d'anthropologues et de journalistes vont relier ces crimes à une secte se trouvant dans une petite île d'Asie du Sud. Une fois sur place, nos héros seront non seulement confrontés à cette secte cannibale mais également à de terrifiants morts-vivants. L'inquiétant Dr. Butcher serait-il à l'origine de ces phénomènes monstrueux ?

pub


Trailer - Anthropophage holocaust (1980)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique d’Anthropophage Holocaust - Du Gore, encore du Gore !!!
Par : Quentin Meignant
Tags : Zombies, Cannibales

Gore or not gore ? Telle est la question. La réponse est cinglante : du GOOOOOORE ! Pour ce qui est du domaine, on peut dire que Girolami a excellé avec de formidables scènes bien sanglantes. Certes, on peut avancer que le réalisateur a quelque peu plagié les scènes sanguinolentes de L’enfer des zombies, mais dans le fond quoi de plus normal pour un film qui se targue d’en être une suite non-officielle ? Les poncifs du genre sont donc tout à fait respectés et c’est bien là le principal. Nous assistons à certains moments à un véritable déchaînement de tripes et de boyaux en tous genres. Un véritable bonheur pour les yeux et une vraie tourmente pour nos estomacs. Fulci, dans son Zombi 2, avait imaginé une énucléation fort réussie, Girolami nous offre une double énucléation. On ne peut toutefois pas dire que cette séquence offre autant de qualité que celle du maître incontesté des zombies à l’italienne, mais elle a quand même le mérite de nous apporter ce qu’il faut d’émotions.

C’est donc à un vrai festival de cochonneries en tous genres auquel le spectateur a droit et, d’ailleurs ce sont là les seuls instants réellement importants du film. Il n’y a d’ailleurs qu’un seul moyen d’approcher le métrage pour l’apprécier à sa juste valeur : attendre les scènes violentes et les regarder avec jouissance le moment venu. Car, hormis ces effets de style peu ragoûtants, le reste du film ne vaut pas tripette (c’est le cas de le dire) !

D’un point de vue strictement scénaristique, rarement le cinéma bis italien était tombé si bas. La multiplicité des thèmes abordés n’aide pas le métrage à sortir du marasme et l’intérêt du spectateur frôle bien vite la barre du zéro. Voyez vous-même : une tribu cannibale, des zombies en voulez-vous-en-voilà et un savant fou digne de Frankenstein, Girolami n’y a pas été par le dos de la cuillère ! D’ailleurs, cela se remarque au nombre de titres qu’a eu le film depuis sa sortie : Anthrpophage Holocaust, Zombi Holocaust, Doctor Butcher M.D., La Trerreur des Zombies, Island of the last Zombies, Medical Deviate, Queen of the Cannibals, La Regina dei Cannibali, Zombie Massacre ! Bref, NEUF titres tant le spectateur ne sait trop comment se positionner face à l’ensemble de l’oeuvre !

La première partie donne lieu à une intrigue assez plate qui fait le pseudo historique d’une peuplade primitive de l’archipel des Molluques. La seconde donne lieu à des scènes d’un gore certes exquis sur l’île des cannibales, mais hélas aussi à un scénario d’un brouillon sans nom. Le savant fou trépane des cannibales qui deviennent des zombies et qui donc attaquent leurs anciens copains et notre groupe d’enquêteurs ! Ouf ! Le morceau est lâché ! C’est tellement ridicule que j’en avais gros sur la patate !

Le casting est tout aussi affolant que le scénario et on peut avancer que TOUS les acteurs, y compris Ian McCulloch (Zombi 2), sont passé totalement à côté de leur rôle, n’émettant pas plus d’émotions dans leurs répliques qu’une anorexique devant une Dame-Blanche ! Le seul qui tint plus où moins son rôle est Dakkar, alias Molotto, une sombre autochtone quasi inconnu que l’on vit aussi dans Zombi 2.

Soulignons néanmoins la très grande qualité des effets spéciaux de Maurizio Trani ainsi que ses maquillages particulièrement réussis ! L’interprétation qu’il a des zombies à mi-chemin entre momies, créatures de Frankenstein et morts-vivants est vraiment de bon goût.

Bref, Anthropophage Holocaust est loin d’être un canon du genre et, heureusement, n’est pas répertorié dans la série des Zombies ! Il reste néanmoins agréable pour les fans de gore qui ne cherchent pas plus loin que l’abondance de sang, tripes et boyaux. Il mérite tout juste la moyenne et laissera à coup sûr le spectateur neutre sur sa faim ! DOMMAGE !


Oeuvre liée :

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 13706 photo 13707 photo 13708 photo 13709 photo 13710 photo 13711 photo 13712
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage