ABRAHAM LINCOLN, CHASSEUR DE VAMPIRES

30 septembre 2011 | Par : Damien Taymans | Des livres

Titre Abraham Lincoln, chasseur de vampires

Titre original Abraham Lincoln Vampire Hunter

Auteur Seth Grahame-Smith

Éditeur Eclipse

Année 2011

Genre Biographie à peine détournée

Année d’édition 2010

Note 8/10

Résumé

Dans un chalet, Abraham Lincoln, neuf ans, était agenouillé au chevet de sa mère.

— Mon tout petit… soupira-telle avant de rendre l’âme.

Ce n’est que plus tard qu’Abraham, endeuillé, apprendra que le mal funeste ayant emporté sa mère était l’œuvre d’un vampire…
Dès lors, il jura de consacrer sa vie à poursuivre un seul et unique objectif : exterminer tous les vampires. Grâce à sa stature légendaire, à sa force et à sa maîtrise de la hache, le jeune Lincoln s’engage sur le chemin de la vengeance, qui le mènera jusqu’à la Maison Blanche.
Si Abraham Lincoln est mondialement connu pour avoir sauvé l’Union et libéré des millions d’esclaves, sa lutte sans merci contre les morts-vivants est demeurée secrète pendant presque deux cents ans, jusqu’à ce que Seth Grahame-Smith ne tombe sur Le Journal Secret d’Abraham Lincoln. À l’aide de ce journal, Seth reconstitue la véritable histoire du plus grand président américain, dans un style biographique digne d’un David McCullough. Pour la première fois, il révèle la vérité cachée derrière la guerre de Sécession, ainsi que le rôle des vampires dans l’édification, l’essor et la quasi-chute des États-Unis d’Amérique.

Employé dans un petit commerce local, l’auteur reçoit le journal intime d’un certain Abraham Lincoln, le plus célèbre président étatsunien. A mesure qu’il parcourt les feuillets de cette précieuse relique, il découvre la face obscure de la biographie du seizième président américain. Seth Grahame-Smith (Orgueil et préjugés et zombies) retisse à sa façon l’existence du plus célèbre représentant du haut-de-forme, appuyant son récit de passages supposément authentiques recopiés au mot près du carnet de Lincoln. L’histoire du chasseur de morts-vivants (au sens large) prend littéralement vie grâce à ces passages qui portent cette biographie fallacieuse au rang de délice romancé, possédant toutes les armes pour devenir un best-seller et attirer les convoitises d’Hollywood dans la foulée.

A la fois intimiste et trépidant (surtout dans sa deuxième partie), Abraham Lincoln chasseur de vampires se distingue surtout de la masse des élucubrations vampiriques par l’ingénieuse description de la toile de fond devant laquelle évoluent tous les protagonistes. L’Amérique du XIXème siècle (opposition Nord-Sud cristallisées par la Guerre de Sécession, début de l’exode rural, naissance des grandes métropoles) intègre ainsi la communauté vampirique, laquelle justifie certains éléments géopolitiques contemporains de cette époque. En optant pour cette insidieuse insertion des suceurs de sang, Grahame-Smith brosse un portrait très "actuel" du colosse aux pieds d’argile qu’est l’Amérique, minée en son sein par une ultra-violence quotidienne perpétrée par ceux que l’on qualifie volontiers, de notre côté de l’Atlantique, de la lie de la vieille Europe.

A suivre, l’adaptation cinéma signée Timur Bekmambetov...

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage