Le Festival Européen du Film fantastique de Strasbourg

7ème Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

Le mois de septembre est à nos portes : on laisse derrière nous les bains de soleil pris à l’autre bout du globe, on reprend tout doucement ses activités professionnelles, on s’organise pour ramener ses marmots à l’école…et on se prépare pour les festivals ! Peu enclins à aller faire les cacous à Venise ou Deauville, Cinemafantastique préfère les évènements à hauteur d’homme comme le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, dont la 7ème édition se tiendra du 12 au 21 septembre dans la capitale alsacienne.

Hormis quelques titres déjà visionnés au BIFFF ou au NIFFF (Dead Snow 2, Killers, Discopath, What we do in the Shadows, Starry Eyes, Housebound, Honeymoon, Zombeavers,…) on pourra notamment y découvrir en compétition internationale le très attendu long métrage de Fabrice du Welz (Alleluïa), le nominé aux Goya 2014 Caníbal (Amours cannibales) de Manuel Martin Cuenca ou encore le prix Un Certain Regard de Cannes, White God de Kornel Mundruczo. Favorisant bien évidemment les œuvres européennes, le FEFFS proposera aussi quelques productions américaines et asiatiques telles que ABC’s of Death 2 (projeté ici en première européenne !), Knights of Badassdom, White Bird in a Blizzard de Gregg Araki, le coréen A Hard Day ainsi que le japonais Why don’t you Play in Hell ? de l’inénarrable Sion Sono. Le festival diffusera également quelques documentaires dont l’épopée des mythiques cousins Menahem Golan et Yoram Globus, The Go-Go Boys : The Inside Story of Cannon Films (dont la projection sera suivie, le samedi 20, d’une nuit Cannon Testostérone avec Over the Top, Bloodsport, Portés disparus, trailers d’époque, animation et petit déj’ pour les rescapés), le Doc of the Dead d’Alexandre O. Philippe (auteur de The People vs. George Lucas) ainsi que le nostalgique Super 8 Madness ! de Fabrice Blin.
S’ouvrant avec le post-apo These Final Hours de Zak Hilditch et se clôturant avec la première européenne du Predestination des frères Spierig (Undead, Daybreakers), ces dix jours de cinéma fantastique à Strasbourg seront honorés de la présence de Tobe Hooper, présidant du Jury longs métrages qui reviendra sur sa carrière (une rétrospective avec pas moins de huit de ses films est également au programme) lors d’une leçon de cinéma le dimanche 14. Une autre rétro, qui donna l’inspiration du visuel de l’affiche de cette 7e édition, intitulée « Sympathy for the Devil » nous donnera l’occasion de voir ou de revoir sur grands écrans des chefs d’œuvre démoniaques tels que La main du Diable, Rendez-vous avec la peur, La Beauté du Diable, Rosemary’s Baby ou encore l’incontournable Exorciste.
Et ce n’est pas tout ! De nombreux courts métrages, des jeux video (avec l’Indie Game Contest, événement majeur pour les développeurs indépendants), des expos, un ciné-concert dédié au Faust de Murnau, une projection en plein air de Ghostbusters, une grande Zombie Walk ou encore l’incontournable Village Fantastique où il fait bon chiner dans les stands des exposants quelques affiches, dvd’s et autres B.D. en sirotant une Zombeer, la bière spéciale du Festival. Les alcooli…euh pardon, les fantasticophiles que nous sommes ont hâte !

Plus encore sur le site officiel : www.strasbourgfestival.com


Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage