BIFFF 2017

BIFFF 2017 - Prêts à souffler les bougies ?

Un programme décapant pour les 35 ans !

35 ans, ça se fête, 35 bougies, comme disait Coluche, c’est l’âge où ça commence à coûter plus cher en bougies qu’en gâteau, qui plus est pour un festival de cinéma de l’ampleur du BIFFF et dont les réjouissances s’annoncent d’ores et déjà démentielles.

Après avoir patienté 11 mois pour découvrir les surprises que cette 35ème édition allait nous apporter, c’est comme à l’accoutumée que la conférence de presse s’est déroulée dans la fastueuse salle baroque de l’hôtel de Ville de Bruxelles. Nous eûmes donc droit à nombre de photos « collector » accompagnées d’anecdotes croustillantes concernant les éditions antérieures.

Le registre des nouveautés 2017 est quant à lui à la hauteur de nos espérances. En effet, la première est l’organisation sur site d’un BIF Market, qui permettra sans nul doute de focaliser les producteurs étrangers et autres investisseurs sur cet événement si singulier qu’est le Festival International du Film de Bruxelles. Ce marché se déroulera du 13 au 15 avril également à Bozar.

L’expo ArtBifff vous permettra de contempler des œuvres originales de plusieurs artistes de talent dont le renom, - s’il n’est déjà atteint - risque bien de s’amplifier à l’occasion de cette participation.

Dans la foulée, la seconde édition de l’international Art Contest aura lieu du 05 au 12 avril avec comme thématique l’Art fantastique en général.

Côté jury, nous ne serons pas en reste non plus. En effet, le jury international sera présidé par Euzhan Palcy (Une Saison Blanche et Sèche, Siméon...) accompagnée de plusieurs condisciples à savoir Mar Targarona (Julia’s eyes, the body, Boy missing...), Axelle Carolyn, (Soulmate, Tales of Halloween), Christina Lindberg dont la prestation dans le fameux rape and revenge Thriller marqua les esprits en 1973, la sulfureuse Macarena Gomez (Sexy killer, Shrew’s Nest...) et Stéphanie Crayencour (Kill Me Please, Un petit Boulot...) qui compléteront ce jury 100 % féminin.

Le 04/04/17, la séance d’ouverture verra l’intronisation d’un nouveau Chevalier de l’Ordre du Corbeau, et non des moindres vu qu’il s’agira du génial réalisateur coréen Park Chan-wook himself (Sympathy for Mister Vengeance, Lady Vengeance, Old Boy, Stoker, Mademoiselle...). Cette cérémonie sera ponctuée comme à l’accoutumée par de nombreuses surprises qui ne manqueront pas de ragaillardir vos sens. Cette célébration sera suivie en ciné 1 par le le long-métrage zombiesque du britannique Colm McCarthy The girls with all the Gifts.

Côté programmation, cette 35 ème édition nous envoie du lourd avec des diffusions dans les trois salles de plus de 100 longs-métrages dénichés dans les quatre coins du monde pour satisfaire le côté hédoniste qui nous caractérise, dont les très attendus Antiporno (Sono Sion), The Invisble Guest (Oriol Paulo), The Void (Jeremy Gillepsie et Steven Kostanski), A Dark Song (Liam Gavin), Swiss Army Man (Dan Kwan), Under The Shadows (Babak Anvari), The Autopsy of Jane Doe (Andre Ovredal) Prey (Dick Maas) et The Bar de notre cher Alex de la Iglesia en guise de film de clôture, pour n’en citer que quelques-uns.

Au rayon animations, vous pourrez participer à la désormais culte Zombifff Parade ainsi qu’aux jeux Zombifff’lympics qui y sont associés, au bal des vampires, à la Zombifffnight pour les plus valeureux d’entre vous, ainsi qu’aux diverses masterclass (dont celle très attendue de Monsieur Fabrice du Welz dans le cadre de la projection de son dernier film, Message From The King. Les aficionados de la série Game Of Thrones auront par ailleurs la possibilité de poser leur noble séant sur le trône original ayant été utilisé dans la saga). Une kyrielle d’autres animations jalonneront par ailleurs ces 13 jours d’ambiance incomparable qui font le charme de ce festival unique,

Au BIFFF, il y en a pour tous les goûts, outre les compétitions de courts-métrages ou nous risquons de découvrir de nombreuses perles, les projections sur grand écran d’œuvres phare de l’histoire du cinéma fantastique tels que Xtro, DreamDemon ou l’indélébile Les Yeux Sans Visage, pur joyau du cinéma de genre français de George Franju,

Notons également un changement d’importance : le concours de Body Painting se déroulera en une seule journée, à savoir le 9 avril, alors que lors des précédentes éditions, celui-ci s’étalait sur toute la durée du festival,

Au rayon des invités, il vous sera possible de croiser - au détour des galeries sillonant le Palais des Bozars- des célébrités comme Dick Maas, Edith Scob, Fabrice Du Welz, Jason Flemyng, Stéphane Bourgoin, Yoshihiro Nishimura, et, bien sûr, Alejandro Amenabar et Park Chan-wook pour ne citer qu’eux,

Pour les habitués, inutile de donner rendez-vous à partir du 4 avril, pour partager la Troll de l’amitié. Pour ceux qui auraient le malheur de ne pas connaître cet événement, il n’est jamais trop tard pour admettre ses lacunes, nous ne pouvons donc que vous inviter à vous y rendre, et à visiter le site http://www.bifff.net/ où vous trouverez la programmation complète ainsi que tous les renseignements utiles.

Benoit Levenkron (Aka Adam Korman)

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017
affiche du film
K-Shop
2016
affiche du film
Extinction
2015
affiche du film
Attraction
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage