Critique de film

pub

20th Century Boys: Chapitre 2 - Le Dernier Espoir

"20-seiki shônen: Dai 2 shô - Saigo no kibô"
affiche du film

2015. Quinze ans se sont écoulés depuis le Nouvel An Sanglant qu’Ami a fait subir au monde en suivant le cahier des prédictions de la Bande à Kenji. L’histoire officielle raconte que Kenji et sa bande sont les terroristes à l’origine de cette apocalypse, tandis qu’Ami est vénéré dans le monde entier comme un sauveur. Il prédit la fin de l’humanité et annonce que ne seront sauvés que ceux qui croient en lui. Depuis la disparition de son oncle Kenji, Kanna mène une vie d’adolescente rebelle sous la tutelle de Yukiji qui peine à honorer sa promesse de veiller sur elle. Après des années de recherches, l’un des membres de la bande découvre l’existence d’un » Nouveau Cahier des Prédictions « , qui décrit entre autres cet événement : » En 2015, dans une église de Shinjuku, un sauveur se dressera pour défendre la justice et sera abattu par un assassin. » Qui est ce sauveur ? A nouveau, le jugement dernier s’approche…

pub


Trailer - 20th Century Boys : Chapitre 2 - Le Dernier Espoir (2009)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de 20th Century Boys : Chapitre 2 - Le Dernier Espoir - Début de désespoir...
Par : Quentin Meignant
Tags : Asiatique, Action, Comédie

Alors qu’en 2009, les organisateurs du BIFFF avaient programmé le premier opus de l’ambitieuse trilogie 20th Century Boys, tirée du manga culte de Naoki Urasawa, la 28ème édition du festival bruxellois voyait émerger de son programme les deuxième et troisième volets du réalisateur nippon Yukihiko Tsutsumi. Le second, intitulé 20th Century Boys – Chapitre 2 : Le Dernier Espoir, prend place en 2015, où quinze ans se sont écoulés depuis le Nouvel An Sanglant qu’Ami a fait subir au monde en suivant le cahier des prédictions de la Bande à Kenji. L’histoire officielle raconte que Kenji et sa bande sont les terroristes à l’origine de cette apocalypse, tandis qu’Ami est vénéré dans le monde entier comme un sauveur. Il prédit la fin de l’humanité et annonce que ne seront sauvés que ceux qui croient en lui. Depuis la disparition de son oncle Kenji, Kanna mène une vie d’adolescente rebelle sous la tutelle de Yukiji qui peine à honorer sa promesse de veiller sur elle.Après des années de recherches, l’un des membres de la bande découvre l’existence d’un « Nouveau Cahier des Prédictions », qui décrit entre autres cet événement : « En 2015, dans une église de Shinjuku, un sauveur se dressera pour défendre la justice et sera abattu par un assassin. ».

Après un premier opus très encourageant, qui avait mis en exergue un caractère plutôt simple lorgnant très clairement vers les influences rock et nostalgique de l’auteur, Tsutsumi avait pour mission de rendre aussi attrayants des personnages qui, jusque là, étaient très sympathiques. C’est dès lors avec plaisir que les spectateurs retrouveront les héros, vieillis de 15 ans, mais toujours aussi décalés. Suivant la chronologie des récits d’Urasawa et, aussi, les ambitions du final de 20th Century Boys, le cinéaste met désormais en avant la géniale Kanna Endô, véritable maître d’œuvre de l’aventure, incarnée par l’exquise Airi Taira, ici au sommet de son art dès les balbutiements du film.

Si l’exploitation des très bonnes bases demeure la clé de voûte de l’ensemble, quelques défauts, déjà présents dans une moindre mesure dans le premier opus, apparaissent au niveau de la narration. En effet, les mangas d’Urasawa se déclinant sur près de 25 tomes, leur exploitation au cinéma, en seulement trois métrages de plus de deux heures, commence à montrer ses limites, ne parvenant guère à rendre grâce à l’histoire originelle. Procédant toujours par le biais d’un montage hyper-cut, passant souvent du coq à l’âne,Tsutsumi rend le propos totalement incompréhensible pour l’impie et, sans doute, plutôt blasphématoire pour le fan aguerri.

Néanmoins doté d’un final plutôt encourageant en vue du troisième volet, 20th Century Boys – Chapitre 2 : Le Dernier Espoir sauve avant tout les meubles par l’irrépressible sympathie qu’il suscite. Si l’œuvre d’Urasawa n’est guère respectée à la lettre, Tsutsumi parvient tout de même à livrer un ensemble qui se tient plus ou moins.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 27182 photo 27183 photo 27184 photo 27185 photo 27186 photo 27187 photo 27188 photo 27189 photo 27190
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage