Critique de film

pub

20 000 lieues sous les mers

"20000 Leagues Under the Sea"
affiche du film

En 1868, plusieurs bateaux sont coulés par un monstre mystérieux, selon les témoignages de quelques rescapés, et les marins refusent maintenant d'embarquer. Bloqués à San Francisco, le professeur Arronax, spécialiste de la faune sous-marine, et son fidèle Conseil acceptent de participer à la mission d'enquête de l'armée américaine. Ils embarquent à bord du « Lincoln » en compagnie de Ned Land, un harponneur fameux, afin d'élucider les mystérieuses disparitions et éventuellement tuer le monstre.

pub


Trailer - 20000 lieues sous les mers (1954)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de 20 000 lieues sous les mers - L’aventure intérieure
Par : Damien Taymans

Jules Verne est, avec H. G. Wells, le fondateur du genre science-fictionnel. Véritable touche-à-tout, fasciné par le monde qui l’entoure et à la pointe en matière de connaissances technologiques, le Nantais a publié une série de récits d’aventures dans lesquels interviennent des extrapolations scientifiques à partir de réalités du moment, au point de toucher à l’art divinatoire puisqu’il a anticipé et romancé, des décennies à l’avance, le voyage sur la Lune, le tour du monde dans les airs et l’exploration subaquatique. Celle-ci est au centre de Vingt mille lieues sous les mers, son roman le plus célèbre, publié en 1865. Tellement célèbre qu’il fait d’emblée l’objet d’adaptations cinématographiques alors que le septième art vient à peine de naître. Une version courte d’abord dès 1905 due à Wallace McCutcheon sous le titre de 20000 Leagues under the sea, bientôt suivie de la version fantaisiste de George Méliès d’une durée similaire. La première transposition en format long émane, en 1916, des studios Universal sous l’égide de Stuart Paton.

Deux projets avortés suivront dans les années 30 et 50 avant que Walt Disney ne reprenne à son compte les aventures du capitaine Nemo et de son sous-marin, le Nautilus. Le métrage est une nouvelle occasion pour les studios Disney de se détacher du seul cinéma d’animation en créant un septième long métrage en prises de vue réelles depuis la sortie de L’île au trésor de Byron Haskin en 1950. En outre, l’œuvre est la première à sortir via la filiale Buena Vista, créée quelques mois auparavant, afin de s’affranchir de la firme de distribution RKO qui bloque de temps à autres les rouages de la compagnie de production. Vingt mille lieues sous les mers émerge donc en 1954, à grand renforts de publicités panachées et tapageuses qui vantent la grandeur de cette première adaptation du cinéma parlant. Elle étrenne pour le coup le format Cinemascope et revêt la parure bariolée du Technicolor qui permet d’admirer à leur juste valeur les décors somptueux exotiques de l’œuvre, qu’ils soient subaquatiques ou îliens.

Puisant librement dans le récit de Jules Verne, le scénariste Earl Felton en extrait les scènes les plus marquantes (l’attaque des cannibales, le combat avec le calmar géant, l’enterrement sous-marin) et les noie au sein d’une intrigue remodelée, reformulée pour être plus aisément appréhendée par un public néophyte. Rendue plus lisible, l’histoire connaît d’autres modifications qui tendent à ajouter un surplus de plausibilité à une œuvre trop tributaire de son époque. Ainsi, le scaphandre autonome, créé en 1864, et le sous-marin, finalisé en 1887, ne conservent-ils plus, au moment de la sortie du film, ce statut de « bizarrerie » qui les auréolait à la fin du XIXème siècle. Le mode anticipatif se voit dès lors remplacé par celui d’une science-fiction extravagante aux décorums baroques et excessifs, comme l’illustre l’intérieur du Nautilus noyé sous le luxe et le raffinement, au contraire des extrapolations dystopiques aux décors dénudés, apanage habituel des films d’anticipation. Pour l’occasion, un véritable vaisseau ichtyomorphe (de 60 mètres de longueur sur 6 mètres de large) fut conçu par le décorateur John Meehan. Dans ce décor grandiose évoluent quatre personnages centraux : Ned Land, harponneur charismatique brillamment campé par Kirk Douglas, le professeur Arronax (Paul Lukas) et son fidèle assistant Conseil (du nom de l’inventeur, interprété par le revenant Peter Lorre, anti-héros de M le maudit) et le Captaine Nemo, seul maître à bord, incarné par le britannique James Mason, spécialiste des films d’aventures. Décentrant quelque peu le sujet, Vingt mille lieues sous les mers se concentre essentiellement autour de ce dernier personnage au détriment des autres. Personnage emblématique et complexe, le maître des lieux (et a fortiori des lieues), possède une identité insaisissable (à l’instar de son pseudonyme signifiant « personne ») et une vraie rancœur à l’égard du monde d’en-haut, miné par l’esclavagisme, l’exploitation et les guerres, celui-là même qui lui a ravi sa femme et son enfant. Rongé par la haine, avide de vengeance, profondément anarchiste et misanthrope, il mène des actes révolutionnaires et décime la flotte qui transporte armes et munitions dans le but de soulager le monde et, par extension, sa propre amertume.

Doté d’un sous-texte plus pénétrant et d’une narration moins complexe, cette adaptation cinématographique touche indéniablement le coche et remplit pleinement son contrat. Cette version de 1954 reste à ce jour la meilleure relecture d’une des oeuvres fondatrices du genre. En attendant la version de McG...

Commentaires sur le film

20000 lieux sous les mers

0 etoiles

13 juin 2010 à 16:06 | Par daniel

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 12837 photo 12838 photo 12839 photo 12840 photo 12841
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage